Michel de montaigne dans les essais : une nouvelle image de l’homme.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1220 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Michel de Montaigne est un philosophe sceptique, un moraliste et un homme politique français de la Renaissance. Un humaniste qui prend l'homme, et en particulier lui-même, comme objet d'étude dans son principal travail, Les Essais, entrepris à partir de 1571 à l'âge de 37 ans. Il y annonce : Je veux qu'on m'y voie en ma façon simple, naturelle et ordinaire, sans contention et artifice : carc'est moi que je peins . Le projet de Montaigne était de lever les masques, de dépasser les artifices pour se découvrir lui-même.
Montaigne est un précourseur d’un nouveau genre – des essais. Un essai est une œuvre de réflexion débattant d'un sujet donné selon le point de vue de l'auteur. C'est un genre littéraire qui se prête bien à la réflexion philosophique. Dans ses Essais, Michel de Montaigneaborde de nombreux sujets d'étude du point de vue strictement personnel. On a souvent remarqué qu'il accordait une telle importance à cet angle d'approche qu'il y décrit par le détail ses propres sensations, perceptions et, parfois, ses maladies. Mais cette approche lui permet de fonder une réflexion philosophique extrêmement féconde.
La partie la plus longue et la plus importatnte des Essaisc’est L’apologie de Raymond Sebond qui est citée plusieurs fois dans un texte donné.
Alors, quelle est l’image de l’homme présenté dans ce texte ?
Je veux commencer par la description d’une apparence extérieure qui est très détaillée, on peut avoir une impression que c’est une description naturaliste. Montaigne donne beaucoup de détailles qui concernent sa vieilesse et ses maladies, par exemple onpeut trouver des informations sur une perte de ses dents, des problèmes avec sa pied ou une détérioration de sa vue.
D`une part, il parle de sentir le plus possible et c`est pourquoi il est toujours très proche d’un sujet d’une souffrance physique. Dans L’apologie de Raymond Sebond on peut lire: Je suis content de n’être pas malade, mais, si je le suis, je veux savoir que je le suis; et si on mecauterise ou incise, je le veux sentir .
Il est conscieux que la vieilesse et la mort sont des parties inséparables de la vie. Il accepte la vieillesse comme la maladie. Il sait que c’était le terme naturel de sa durée . Cependant malgré cela, il regarde son portrait ancien avec une mélancolie.
Del`autre part, on peut trouver une pensée que sentir, c’est aussi sentir par l’esprit. Il connaît leplaisir de savoir pour le savoir, de penser pour la seule volupté de penser. Il souligne qu’on doit être fier d’être un être humain, d’avoir de l’esprit et une possibilité d’analyser. On peut lire: c’est une grande ouvrier de miracles que l’esprit humain.
Montaigne fait souvent mention de moi intérieur. Il parle beaucoup d’une conaissance intérieure de lui-même. Il préconise l`utilisation d’unmonologe intérieur parce que la parole extérieure n’est pas que l’extériorisation d’une parole intérieure que nous avons d’abord fait résonner à nos propres oreilles .
Michel de Montaigne a besoin d’en parler. L’égotisme – mot qui est utilisé souvent afin de signaler une disposition à parler de soi, à faire des analyses détaillées de sa personnalité physique et morale (…), culte du moi – décritidéalment une manière d’écriture et de comportement de Montaigne. Dans les Essais, il écrit: je ne laisse rien à désirer et deviner à moi. Si on doit s’entretenir, je veux que ce soit véritablement et justement. Je reviendrai volontiers de l’autre monde pour dementir celui qui me formait autre que je n’étais, fût-ce pour m’honorer . Il souligne qu’il parle de lui pour être commemoré, pour ne pasêtre oublié mais aussi pour découvrir sa richesse personelle. De plus, il ne cache pas ses vices, il les énumère pour les faire connître et non pour les faire détester. Il avoue: je me présente debout et couché, le devant et le derriere, à droite et à gauche, et en tous mes naturels plis .
Dansla philosophie de Michel de Montaigne on peut trouver quelques citations de Pyrrhon qui était un...
tracking img