Michel foucault, surveiller et punir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1528 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Michel FOUCAULT, Surveiller et Punir : naissance de la prison (1975)


Voici une fiche de lecture écrite par l'ami de Lapin Fou sans qui ce blog n'aurait jamais existé. En espérant qu'elle vous rendra autant service qu'à noytre Lapin Fou national!! :-)

Michel FOUCAULT (1926-1984) est diplômé de l’Ecole Normale Supérieure, titulaire d’une licence en philosophie, de psychologie et undiplôme de psycho-pathologie. Ses premiers travaux scientifiques portent sur les maladies mentales. C’est dans ce champ de recherche qu’il publiera en 1961 Folie et Déraison : histoire de la folie à l’âge classique. Michel FOUCAULT est nommé au Collège de France en 1970 et il introduira lors de sa leçon inaugurale le concept qui va guider ses travaux par la suite : l e pouvoir.

Ilpublie Surveiller et Punir : naissance de la prison en 1975. Ce travail doit s’inscrire dans un double contexte : tout d’abord le contexte de « Révolution Culturelle » après Mai 68 ; ensuite celui des révoltes des prisons et de l’engagement politique de Michel FOUCAULT en créant le Groupe d’Information sur les Prisons (GIP). A travers cet ouvrage, l’auteur conceptualise une pratique, le châtiment. Cedernier possède une « fonction sociale complexe » dans le sens où les méthodes punitives sont à la fois l’expression des techniques du pouvoir détenu par le politique et une étape dans un processus « épistémo- juridique » relevant à la fois des sciences juridiques et des sciences humaines. Michel FOUCAULT s’attache à analyse l’avènement d’un nouveau mode de sanction en identifiant quatregrandes étapes : le supplice, la punition, la discipline et la prison. L’évolution de l’objet « châtiment » traduit le passage du corps à l’âme comme cible de la procédure juridique de la punition. Ainsi l’auteur étudie la manière dont l’être humain, compris comme corps et âme, est investi par les rapports de pouvoir.

La problématique du livre peut se résumer par ce questionnement, à la fin de ladeuxième partie (Punition) : « Comment le modèle coercitif, corporel, solitaire, secret, du pouvoir de punir s’est-il substitué au modèle représentatif, scénique, signifiant, public, collectif ? ».

Supplice. Sous l’Ancien Régime, le mode de sanction de la transgression de la loi était le châtiment portant sur le corps, au moyen du supplice. Surveiller et Punir commence par le récit dusupplice de Damien, en 1757. Le supplice, explique Michel FOUCAULT, est l’expression d’un rapport de pouvoirs politique. En bafouant la loi, le criminel porte atteinte au souverain, dont la loi émane directement. Le châtiment est donc l’expression de la vengeance du souverain qui s’exprime sur le corps du supplicié ; plus que de justice, il s’agit de vengeance, dans un duel entre le pouvoir royal etcelui qui le défie. Le corps est un champ du pouvoir politique : le roi lave l’affront aux yeux de tous. En effet, le supplice est public, il est une mise en scène, une cérémonie. Le corps est également un champ d’expiation : l’horreur du crime est reproduit sur le corps du condamné pour être, tout en même temps, révélé et annulé.

Punition. Si le supplice avait une utilité sociale etpolitique, c’était également une manifestation dangereuse. Nombreux étaient les cas d’insurrection à l’occasion des supplices publics, soit que la population veuille se rendre justice elle-même, soit qu’elle prenne en pitié le supplicié pour le sauver du bourreau. Ainsi, au XVII ème siècle, à Avignon, la foule émue sauve le condamné des griffes du bourreau et lapide ce dernier.

A la fin du XVIII°siècle, le supplice devient intolérable et il faut « punir autrement : défaire cet affrontement physique du souverain avec le condamné ; dénouer ce corps à corps qui se déroule entre la vengeance du prince et la colère contenue du peuple, par l’intermédiaire du supplicié et du bourreau ». Cette « nouvelle économie du pouvoir de châtier » accompagne une évolution démographique et économique...
tracking img