Micro economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1239 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I LA NATURE DE LA MONNAIE

1 .1 Le rapport de la monnaie et de la finance avec le temps

L’existence de la monnaie s’explique comme une réponse efficace à l’impact du temps.
L’activité économique à lieu à des temps, des moments différents, elle est séquentielle.

Notion de temps : notion de durée
La notion de durée dans l’économie est très importante ( le producteur achète des machinesavant de produire).
Risques et incertitudes à cause du temps.
Exemple : Le marché peut s’écrouler etc.…
Risque : probabilisable
Incertitude : non probabilisable. Exemple : la Chine peut s’écrouler

La monnaie permet de répondre à la séquentialité (argent mais peu dépenser plus tard, la notion de durée ( ex : emprunt, on rembourse plus tard) et la notion d’incertitude (lié plutôt à lafinance) ex : La bourse, c’est risqué , mais on peu gagner beaucoup d’argent à la différence de l’épargne.

Voila pourquoi la monnaie est efficace.

1 .2 Les fonctions de la monnaie

Une société sans monnaie est une société de troc.
Mais le troc a vite été abandonné car il n’est pas efficace et la monnaie est plus efficace.
Problème de la coïncidence des besoins.

Les 3 fonctions de lamonnaie :
• C’est un instrument de mesure de valeur, permet de mesurer la valeur d’un bien ou service ( ou encore unité de compte, ou étalon de valeur)
• C’est l’intermédiaire des échanges : la monnaie évite tout les inconvénients du troc (coût de recherche, coût d’attente liés au stockage et le coût de transport : transport de pommes=charrette, transport de monnaie=poche)
• C’est une réserve depouvoir d’achat : la monnaie peut différer mon achat dans le futur tout en conservant la valeur (pomme=périssable), mais il ne faut pas d’inflation.

1 .3 Les formes de la monnaie

Histoire : Monnaie = moneta  atelier de monnaie des romains
1000 ans avant JC en Chine monnaie métallique.

Plusieurs forme de monnaie ont pu exister et succéder
• La monnaie marchandise (sel, hachette,coquillages, rond de cuirs, métal précieux…)
• L’argent et l’or : qui sont de grande valeur pour un poids réduit, quasiment inaltérable et homagène, et facilement divisible.

On est passé d’une approche matérialiste de la monnaie (la valeur intrinsèque de la chose) une approche nominaliste.

Dématérialisation croissante de la monnaie notamment avec la monnaie d’aujourd’hui :
• Billets
• Pièce demonnaie
• Chèques
• Carte bancaire

Les différentes formes de la monnaie :
• Monnaie manuel : pièces et billets ( ou monnaie fiduciaire qui vien de faience=confiance) qui représente 15% des moyens de paiement.
• Monnaie scripturale : monnaie écrite. 85% des moyens de paiement. Somme écrite par une institution française, aucune existence physique. Correspond à l’ensemble des dépôts dans lesinstitutions françaises. Chèque # argent.
 Carte de crédit en pleine essor : les progrès de la carte bleu sui les progrès informatique.
 Le virement : opération qui permet de débiter un compte pour créditer un autre.
 Les avis de prélèvement : ordre permanent de prélever sur un compte (EDF ? impôts …)en voix de disparition au profit des TIP (titre interbancaire de paiement). Par exemple : EDFenvoie une lettre pour qu’on exprime notre accord du prélèvement qu’il font sur notre compte.

II- CREATION DE LA MONNAIE

Définition : augmentation de la quantité de monnaie détenu par les agents non financiers et capacité de dépense supplémentaire sans que personne ne e prive d’un pouvoir d’achat.

2.1 Comment et par Qui ?

• Les banques centrales fabriquent 80%
• La BCE
• Le trésorpublic

2.1.1 Le processus de création monétaire par les établissement de crédit

Établissements de crédit= banques

Les banques crée de la monnaie scriptural. Celle-ci correspond à un simple jeux d’écriture.

Au XVII ème siècle : prêt des encaisse disponible.

Les mécanismes de crédit apparaissent à la fin du XIX ème siècle.

La banque ne prête pas en dépôts.

Quand un client...
tracking img