Microeconomie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 52 (12891 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Microéconomie

Introduction :

Préjugé : microéconomie = dure car trop formalisée
Elle s’est mathématisée et coupée de ses racines historiques.
Aujourd’hui c’est la théorie néoclassique qui est dominante en microéconomie (recherche, enseignement)
Prix nobels d’économie = néoclassiques
Classiques : Smith, Ricardo
Ils démontrent l’avantage du libéralisme économique avec une démarchenouvelle (néo)
Les classiques se concentraient sur les groupes sociaux, les néo sur l’individu (individualisme méthodique).
Théorie de la main invisible : dans une société sans entraves au niveau des échanges la recherche individuelle du bonheur contribue au bonheur collectif.
Les néo s’inspirent des fascinantes avancées physiques et mécaniques au 19e en appliquant des techniques mathématiques àl’économie.
Dans l’étude sur « Le bonheur maximal » S. Jevons, K. Menger et L. Walras introduisent le concept de variation à la marge (très important dans le néo-classicisme) qui fait appel au calcul différentiel (à la mode aujourd’hui)
Walras est le premier à formaliser le problème de l’équilibre économique général (explique comment se fixe le niveau de production, de consommation de biens et les prixdans une économie).
C’est avec Augustin Cournot, l’un des premiers économistes mathématiciens.
Vilfredo Pareto s’inspire de Walras et ajoute une notion centrale du néoclassicisme, celle d’optimum économique (volume de production qui apportera le maximum de profit donc produire jusqu’à ce que coût marginal = recette marginale).
La voie de Walras fut abandonnée. Les marginalistes préféraientl’équilibre partiel (vecteur du prix définissant le point d’équilibre entre l’offre et la demande sur un marché) d’Alfred Marshall à l’équilibre général. Pour Marshall, le fait d’avoir l’équilibre dans un marché n’en veut pas dire que tous les marchés sont équilibrés. Cette méthode sert à prédire le prix et la quantité de biens venus sur un marché. Il introduisit le concept de fonction de demande d’unbien sur un marché (très utilisé aujourd’hui) toujours à la recherche de ce point d’équilibre.

Cours organisé autour du concept de la valeur

XIXe : constitution de l’économie politique avec différentes écoles de pensée.
On retrouve de manière récurrente la théorie de la valeur parmi les lois qu’elles essaient de dégager des relations économiques.
Smith fut le premier à aborder cettethéorie.
Mais avant lui il y avait déjà des précurseurs :
R. Cantillon, W. Petty, J. Locke, Turgot, Contillac
Mais c’est véritablement les classiques et néo (Smith, Ricardo, Marx) qui vont établir cette théorie de la valeur.
En gros, ces auteurs pensent c’est la que c’est la quantité de travail qui détermine la valeur.
Mais cette vision des choses va être réfutée par d’autres courants économiquespour qui c’est plus l’utilité et la rareté que le travail qui va définir la valeur.

I : Analyse de la valeur travail comme fondement de la pensée économique

1) Les premières esquisses de la théorie de la valeur

Turgot est un physiocrate (valeurs fondamentales de l’ordre naturel, du libéralisme, du droit à la propriété). Il parle beaucoup dans son œuvre de productivité exclusive dela terre (valeur de la production par hectare), du produit net, de la stérilité de l’industrie et du circuit économique (représentation des flux d’échange entre agents économiques).
Au delà de ces conformités, il apporte une approche nouvelle de la théorie de l’épargne, du capital et traite aussi des rendements décroissants mais surtout de la théorie de la valeur.

On doit d’abord s’intéresser al’évolution de cette théorie avant lui pour expliquer et comprendre son apport.
Petty : « quantulumcunque concerning money » (1682) => précurseur de la théorie quantitative de la monnaie (relation entre la quantité de monnaie en circulation et le niveau général des prix) avec Locke et Cantillon.
Il fonde sa théorie de la valeur sur le travail et la terre (quantité de matière première...
tracking img