Micromegas incipit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1775 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
VOLTAIRE ( François-Marie Arouet, dit) ,(1694- 1778), Micromegas (1752),
« Incipit » du début à « comme un oiseau voltige de branche en branche »

Voltaire, écrivain et philosophe du XVIIIème siècle publie en 1752 le conte philosophique Micromegas qui raconte les aventures de deux habitants d’autres planètes venus sur Terre. La formule du voyage imaginaire est très répandue au XVIIIème siècleet Voltaire use d'une fiction inspirée à la fois de l'Histoire des états et empires de la Lune de Cyrano de Bergerac (1657), des Entretiens sur la pluralité des mondes de Fontenelle (1689), et des Voyages de Gulliver de Swift (1726). mais contrairement aux autres auteurs dont les héros partent découvrir d’autres planètes, Voltaire prend pour héros des extraterrestres, des habitants de Sirius et deSaturne qui viennent observer la Terre.

Voltaire emploie les registres comique et satirique du conte pour nous faire réfléchir sur la relativité des choses : Sur Sirius, Micromégas, jeune homme d’à peine 250 ans, travaille à ses ouvrages mais il est banni de sa planète pour 800 années à cause de son livre. Il part alors pour un voyage interplanétaire, emmenant avec lui un Saturnien, haut deseulement 2 kms. Ils visiteront la Terre et pourront converser avec les hommes.

. La taille de Micromégas et le point de vue sirien permettent à Voltaire de nous donner une leçon amusante de relativité.

I Un conte

Les éléments du conte

1) Le cadre spatio-temporel

Le schéma narratif  pose au départ un cadre spatio-temporel censé être flou.- Le lieu : Si, d’un point de vue astronomique, la localisation est, pour
l’époque très précise : une des planètes – au sens scientifique du terme – de l’étoile Sirius, qui peut prétendre situer cet endroit précisément dans le ciel ? Même précisé, le lieu se prête à l’imagination : Sirius est en effet l’étoile la plus brillante du ciel. Saturne est la plus grosse des planètes de notre systèmeaprès Jupiter.
- Le temps : «il y avait» introduit le récit imaginaire qui se déroule à une époque imprécise, à la façon des contes avec « Il était une fois ». .

1) Les personnages
Le héros éponyme :
- son nom : Micromegas : issu de deux mots grecs accolés, antithétiques, constituant
un oxymore absolu : petit-grand
Mais ils’agit indubitablement d’un géant comparable « à tous les grands », comme le
Gargantua de Rabelais ou les géants du pays de Brobdingag, fréquentés par le héros de Swift, Gulliver. Voltaire le nomme aussi dans une gradation laudative « M.Micromegas », « Son Excellence »
- son portrait physique : axé surtout sur sa taille : «Il avait huit lieues de haut »
accentuée par la précision et lacomparaison avec le « pas géométrique » et le « pied de roi » et enfin sur son tour de taille : « cinquante mille pieds de roi de tour ». On sait aussi qu’il est jeune : « jeune homme »
- son portrait psychologique axé sur son « esprit », sa culture et son humour : « il fit une
chanson fort plaisante contre le muphti»

3) Un monde merveilleux

Micromegas vit dans unmonde où tout est démesurément grand : « vingt et un millions six cent mille fois plus de circonférence que notre petite terre »,

Un monde où l’on vit très vieux comme l’indiquent les références à « deux cent cinquante ans » considérés comme l’enfance et à « quatre cent cinquante ans au sortir de l’enfance ».

Un monde où lestransports sont interplanétaires : les habitants vont de « globe en globe » et utilisent « un rayon de soleil » ou « une comète » pour se déplacer.

Les éléments du conte sont donc bien présents, il en est de même pour la structure du conte qui présente un schéma narratif fidèle au genre.

Le schéma narratif

1) Une situation initiale : Un habitant de la planète Sirius nommé...
tracking img