Midi libre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (436 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Midi Libre est paru pour la première fois le 27 août 1944 lors de la Libération de Montpellier ; le premier numéro était sous-titré "organe du comité régional du mouvement de libération nationale" etrelatait notamment l'arrivée du général de Gaulle à Paris.

Ce journal a été fondé par Jean Bène, alors maire de Pézenas et président du Comité de Libération de l’Hérault. A sa création, il autilisé les locaux et les moyens d’impression des journaux L'Eclair et Le Petit Méridional (interdits de parution pour avoir été diffusés sous l'Occupation).
Le numéro 1, publié le 27 août 1944, estl’œuvre d’une équipe de résistants menée par Armand Labin (nom de guerre : Jacques Bellon), le premier PDG et Maurice Bujon, le premier rédacteur en chef. « Au fil des ans », raconte l’historien Félix Torrèsdans une brochure publiée à l’occasion du cinquantième anniversaire du journal, « Midi Libre a su survivre, se développer, gagner sans cesse de nouveaux lecteurs, évincer ses rivaux régionaux del’Hérault et du Gard, acquérir ceux de l’Aveyron, de l’Aude et des Pyrénées-Orientales... La formule des années 50-60 est plus que jamais vraie : des Alpes aux Pyrénées, de l’Auvergne à la mer. ».
Le numéro1, publié le 27 août 1944, est l’œuvre d’une équipe de résistants menée par Armand Labin (nom de guerre : Jacques Bellon), le premier PDG et Maurice Bujon, le premier rédacteur en chef. « Au fil desans », raconte l’historien Félix Torrès dans une brochure publiée à l’occasion du cinquantième anniversaire du journal, « Midi Libre a su survivre, se développer, gagner sans cesse de nouveauxlecteurs, évincer ses rivaux régionaux de l’Hérault et du Gard, acquérir ceux de l’Aveyron, de l’Aude et des Pyrénées-Orientales... La formule des années 50-60 est plus que jamais vraie : des Alpes auxPyrénées, de l’Auvergne à la mer. ».
Le numéro 1, publié le 27 août 1944, est l’œuvre d’une équipe de résistants menée par Armand Labin (nom de guerre : Jacques Bellon), le premier PDG et Maurice...
tracking img