"Mignonne allons voir ... " de ronsard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1177 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles BAUDELAIRE

Biographie
1821-1867
Poète français
Son père meurt quand il a 7 ans
Vis mal le remariage de sa mère
Atteint de mélancolie tenace (spleen) , mène une vie de bohème, voyage en Inde, → accentuation de son désenchantement
Fait de la critique d'art
Écrit des poésies inspirées par ses liaisons féminine et sous l'emprise de l'ivresse (opium).Bibliographie
1857 → Les Fleurs du mal (en vers)
1869 → Le Spleen de Paris, Œuvre post-mortem (en prose)

Courant littéraire: le Symbolisme
Mouvement littéraire qui s'oppose à la conception réaliste.
Le symbolisme considère le monde dans son mystère. Le langage poétique est seul à même d'exprimer ce mystère, et peut être de le percer par le moyen du symbole.
Grands auteurs :Baudelaire, Voltaire, Malarme

Thèmes
Amour, Désir, Bonheur, Gloire et Mort

L'idée que Baudelaire se fait du poète reprend l'idée du romantisme.
Le poète est venu sur terre pour interpréter la vérité, s'insurger contre les conventions et c'est un inadapté.
Le poème L'albatros revendique tous ces vœux.
Baudelaire à formulé l'idée à partir de laquelle s'organisera toute sa poésie:
-la loi del'analogie universelle révélant la vérité absolue. Il va donc au delà du réalisme. D'autres poèmes restent de simples allégories : la chevelure, l'invitation aux voyages, la vie antérieure
→ symbolisme transparent.


La Beauté de Baudelaire

INTRO:
Ce poème, La Beauté à été écrit par Charles Baudelaire, auteur symboliste du XIXème siècle. Ce texte a la forme du sonnet. Il propose un idéalesthétique, celui d'une beauté froide et intimidante, un portrait allégorique ambivalent qui place le poème dans la recherche de l'idéal.
La Beauté appartient à la section spleen et idéal. Strophe 1 et 2, un idéal esthétique; Strophe 3 et 4, son pouvoir sur les poètes.
La Beauté faite déesse s'annonce directement au poète.

I L'ELOGE DE LA BEAUTEE

Une beauté froide et dangereuse
Labeauté est belle comme un rêve de pierre (vers 1) ce qui lui donne un aspect froid et intimidant de la statue.
Elle trône dans l'azur comme un sphinx incompris (vers 5) ; Cette comparaison place la beauté dans un position de domination. C'est une déesse mais le mot sphinx la rend inquiétante. Les mouvements de son corps l'apparentent à la belle architecture comme l'indique la troisièmecomparaisons: « Mes grandes attitudes que j'ai l'air d'emprunter au plus fiers monuments » vers 9 et 10.
Ces 3 images font de la beauté une œuvre marmoréenne (relatif au marbre).
Les références à la sculpture et à l'architecture, « pierre » vers 1, « matière » vers 4, « blancheur » vers 6, « monument » vers 10 rappellent implicitement la froideur de la beauté de la statuaire antique.
La beautéveut fasciner les « dociles amants » (vers 12) et séduit grâce à « de pur miroirs qui font toutes choses plus belles » métaphore qui donne aux yeux de la beauté le pouvoir de rendre beau celui qu'elle regarde.
-Démiurge (dieu de l'architecture et de l'univers)
-Démiurge (activité créatrice considérable)
Elle est doté de facultés surhumaines qui confirme la rime belle/éternelle (vers12-13)
C'est venus elle même que semble avoir représenté le poète.
Mais s'y mêle l'image du serpent tentateur : le verbe « fasciner » (vers 12) appliqué aux yeux évoque la séduction, le péché originel. Il y a donc incarnation de la beauté.

Caractéristiques physique de la beauté
-La beauté est incarnée puisque Baudelaire utilise les éléments traditionnels pour la décrire: « lesein » (vers 2) et « les yeux » vers 14).
-Plusieurs termes évoquent la blancheur : « la neige » et « les cygnes ». Deux images qui évoquent la froideur. Ce qui ouvre sur une description morale ou psychologique; « un cœur de neige » (vers 6) et la beauté dit elle même « jamais je ne pleure, jamais je ne ris » (vers 8). Elle ne connait pas les sentiments humains. Baudelaire dresse le portrait...
tracking img