Mignonne allons voir si la rose

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3416 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES FONCTIONS.

Définition : Une fonction est un rapport de dépendance à un autre élément, à l'intérieur d'une phrase. Par exemple, un sujet est forcément " sujet du verbe Untel ". En ce sens, l'apostrophe ne doit pas être considérée comme une fonction, malgré une longue tradition (héritée du vocatif latin).
I - CLASSEMENTS
1) Trois types de fonctions
La nature du mot ou du groupe analyséest liée au type de fonction : nature et fonction ne doivent pas être en contradiction. Par exemple, un adjectif ne peut pas être complément (pas de " COD du verbe être ", pas d'adjectif complément de manière) ; un adverbe ne peut être sujet ou complément d'objet (donc, rien n'est pas un adverbe, mais un pronom indéfini). On détermine ainsi trois ensembles de fonctions :
Les fonctions nominales :sujet, complément d'objet, complément du nom ou de l'adjectif (assumées par le groupe nominal, le nom propre, le pronom, mais aussi l'infinitif et les subordonnées conjonctives [avec que] ; les subordonnées interrogatives et infinitives sont uniquement COD).
Les fonctions adjectivales : épithète, apposé, attribut (assumées par un adjectif qualificatif, ou un groupe à valeur adjectivale, maisaussi par la subordonnée relative). Tout élément dans cette situation joue un rôle adjectival : il sert à qualifier, caractériser un élément de la réalité.
Les fonctions adverbiales : les compléments circonstanciels, ou essentiels, de lieu, temps, manière, etc. (fonctions assumées par l'adverbe, mais aussi par un groupe nominal prépositionnel, ou un gérondif ; subordonnées : les conjonctivescirconstancielles, et les participiales). Ce sont des fonctions où l'aspect sémantique est déterminant : elles apportent une modification ou une précision de sens à un autre élément, ou à la phrase. On notera pourtant que les compléments circonstanciels constituent un ensemble hétérogène.
• Ces notions correspondent à ce qu'on trouvera dans la phrase simple, isolée de tout contexte. Il peut paraître eneffet assez curieux de voir traiter des "subordonnées adverbiales" dans LE BON USAGE de Maurice Grevisse. Mais une subordonnée complément circonstanciel est en principe adverbialisable dans le questionnement interrogatif (ex: pourquoi ?).
• Ce classement n'est pas totalement satisfaisant, mais il est plus riche d'enseignements que d'autres, comme le classement en fonctions essentielles / nonessentielles.
2) Hiérarchie
Les fonctions dites primaires sont celles qui dépendent du verbe.
Les fonctions dites secondaires ne dépendent pas du verbe, mais se trouvent à l'intérieur du groupe, ex : le complément du nom.

II - LA METHODE D'ANALYSE
L'analyse des fonctions requiert 5 critères :
1) La catégorie
• La nature du mot ou du groupe analysé permet un premier tri : elle ne doitpas être en contradiction avec la fonction. Par exemple, un adjectif ne peut pas être complément (rappel : surtout pas complément de manière !), un adverbe ne peut être sujet ou complément d’objet (ainsi, rien n’est pas un adverbe, mais un pronom indéfini, puisqu'il peut être sujet ou CO).
• Pour utiliser la catégorie comme argument, on dira : ce mot (groupe) appartient à telle catégorie, il estdonc par conséquent à assumer la fonction que nous venons de définir.
• On précisera donc si l'élément analysé assume une fonction dite nominale, adjectivale ou adverbiale.
• Dans la phrase complexe, seules les subordonnées ont des fonctions. L’indépendante et la principale n’en ont pas. La subordonnée conjonctive peut avoir la quasi totalité des fonctions nominales (complément d’objet surtout,mais parfois sujet) ou adverbiales (circonstancielles). La relative a des fonctions adjectivales (épithète, apposée, parfois attribut ; dans la tradition : complément de l’antécédent, ce qui est discutable). L’interrogative (+ exclamative, rare) et l’infinitive sont COD, la participiale est circonstancielle.
2) La morphologie
• Certaines fonctions entraînent un accord qui est significatif,...
tracking img