Milieux arides

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1612 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Djiby DJIGO
-------------------------------------------------
THEME :LA CRISE DE L’EAU
INTRODUCTIONL'eau est un vrai don de la nature. Il serait en effet impossible d'imaginer la vie sur terre sans eau. Certains pays en regorgent, d'autres au contraire n'en ont presque pas. Il serait impossible de parler d'agriculture, d'élevage, des constructions en bref il serait impossible d'imaginer la vie en général sans cette ressource naturelle. Beaucoup de personnes ont la sensation que notre terreregorge d'eau et de ce fait, ne voient nullement le besoin de protéger. L'affirmation qui veut que notre terre regorge est à la fois vraie et fausse. C'est vrai dans ce sens que 70% de notre planète est effectivement recouvert d'eau, mais cette eau est salée et par conséquent impropre à la consommation. Les ressources d'eau potable sont infimes. De nombreuses guerres par le passe furent provoques parcette denrée qui bien que renouvelable est plus rare que l'on ne le pense.
Aujourd'hui, environ le tiers de la population mondiale vit dans des pays qui connaissent des problèmes d'eau ( de pénurie ) : Les Nations Unis emploie le terme de « stress hydrique ». Les estimations pour 2025 laissent présager une croissance sans retenue des besoins occasionnant une diminution importante des ressourcespar habitant, c'est alors plus de 55% des habitants de la planète qui vivraient dans des pays en situation de « stress hydrique ». La dégradation de la qualité de l'eau est un autre défi majeur ( rejets industriels et urbains, pollution d'origine agricole... ). Les pollutions contaminent l'eau et favorisent les maladies, en particulier dans les PED. Près de 900 millions de personnes ne bénéficientpas d'un accès de base aux 20 litres quotidiens d'eau saine nécessaires pour vivre. Les raisons ne se limitent pas à la rareté de l'eau et au manque de ressources financières. Dans de nombreux cas, les besoins et les droits des communautés marginalisées sont relégués au second plan, voire même bafoués

1-La crise de l’eau est elle le produit des activités humaines et/ou naturelles.
De nombreuxfacteurs sont en cause dues à la fois à des activités humaine mais aussi au phénomène naturel.
L'utilisation accrue et non durable de l'eau pour l'agriculture et l'industrie, la surconsommation et le gaspillage, la pollution et l'augmentation de la population. L'activité humaine provoque la rareté de l'eau de trois manières: par l'accroissement de la population, par le gaspillage et par l'accèsinéquitable. L'accroissement de la population est facteur de pénurie tout simplement parce que les disponibilités en eau doivent être réparties entre de plus en plus de personnes. Chaque pays dispose de ressources internes en eau d'un volume à peu près fixe, qui se définit par le débit annuel moyen des cours d'eau et des couches aquifères, lui-même fonction des précipitations. Au fil du temps, cesdisponibilités internes renouvelables doivent être réparties entre des consommateurs de plus en plus nombreux, ce qui à terme peut être facteur de pénurie.
Les phénomènes naturels peuvent aussi provoqué la rareté de l’eau par la déforestation et la dégradation des sols, qui modifient sérieusement le cycle hydrologique,. Cependant, la crise est aggravée par le système économique dominant. La gestionpublique et communautaire de la distribution de l'eau s'est considérablement réduite ces dernières années et décennies. De plus en plus, l'eau est considérée comme un bien commercial sujet aux conditions du marché. On recense de nombreux cas où la privatisation des ressources en eau a dépourvu les pauvres d'un accès à l'eau.
2-Est il possible d’y remédier et comment ?...
tracking img