Mintzberg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2247 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les apports de Henri Mintzberg

L'approche systémique pour mieux comprendre les organisations

Magali Urbain
Henry Mintzberg est une figure de référence internationale dans le domaine de la sociologie des organisations. Les modèles qu’il a élaborés permettent de mieux comprendre le fonctionnement d’une organisation.
Table des matières
1. Les variables organisationnelles 1.1. Division etcoordination du travail 1.1.1.Division des tâches 1.1.2. Coordination des tâches 1.2. Les buts 1.3.La distribution du pouvoir 2. Les configurations organisationnelles La configuration entrepreneuriale La configuration missionnaire La configuration bureaucratique La configuration professionnelle La configuration adhocratique Conclusion Bibliographie
Le canadien Henri Mintzberg est apparu depuis lesannées 70 et 80 comme le théoricien de référence dans le domaine de l’analyse des organisations. Mintzberg s’est nourri du concept moderne de système qui est né dans les années 40 et l’a intégré dans son étude des organisations, initiant ainsi le courant systémique en sociologie et management. Le paradigme systémique a bouleversé l’approche classique d’un l’objet d’étude. En effet, le systémisme,pour décrire le fonctionnement d’un système, privilégie l’analyse globale des échanges entre ses parties à l’analyse de chacune d’entre-elles.
Au fur et à mesure des essais de Henri Mintzberg s’est profilée une théorie qui est depuis lors abondamment utilisée, commentée et soumise à la critique et qui s’avère d’un intérêt fondamental pour analyser une organisation avant d’envisager la manière d’yopérer un changement. Les organisations d’éducation peuvent donc, elles aussi, tirer profit de ces travaux.
L’apport majeur de Mintzberg est d’avoir élaboré une typologie permettant de catégoriser les diverses composantes internes d’une organisation. Nous allons dans un premier temps passer en revue ces variables, après quoi nous verrons les différents profils d’organisations déterminés enfonction de la combinaison de ces dimensions.

1. Les variables organisationnelles

Mintzberg distingue en effet trois composantes essentielles des organisations, étroitement coordonnées entre elles :
[pic] la coordination des opérateurs et la division du travail ;
[pic] les buts organisationnels ;
[pic] la distribution du pouvoir.

1.1. Division et coordination du travail

Selon Mintzberg,toute organisation définit sa structure par les moyens utilisés pour la division et la coordination du travail et des tâches.
La première nuance à poser est la distinction entre les opérateurs, à la base de la structure c’est-à-dire le personnel en contact avec le produit ou le client, et l’instance qui conçoit le travail à réaliser.

1.1.1.Division des tâches

Mintzberg répartit la divisiondu travail en deux dimensions : la dimension horizontale et la dimension verticale
[pic] La dimension horizontale On parlera de division horizontale forte lorsque les opérateurs effectuent un nombre limité de tâches répétitives, ou de division horizontale faible s’‘ils réalisent beaucoup de tâches très diversifiées.
Exemple : le travail d’un professeur d’université qui enseigne des matières trèsspécifiques est davantage divisé horizontalement que la tâche d’un instituteur primaire qui enseigne des matières plutôt variées.
[pic] La dimension verticale
La division verticale sera forte si il existe une séparation claire entre la conception des tâches à réaliser et leur exécution ; faible si les opérateurs qui réalisent le travail sont aussi ceux qui le conçoivent. Exemple : le professeurd’université conçoit son programme d’enseignement avec plus d’autonomie (division verticale plus faible) qu’un instituteur, soumis à un programme, aux inspections (division verticale plus forte).

1.1.2. Coordination des tâches

Parallèlement, il est nécessaire de concevoir des mécanismes de coordination assurant l’articulation entre ces différentes tâches et personnes. Mintzberg identifie...
tracking img