Mirate

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2301 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MISSION D’APPUI A LA MISSION INTERMINISTERIELLE
POUR LA REFORME DE
L’ADMINISTRATION TERRRITORIALE DE L’ETAT

Animation de l'équipe interministérielle d'appui

La lettre de mission du Premier ministre définissait le positionnement de l’équipe comme expertise interministérielle et appui à la préfiguration et aux acteurs de cette préfiguration.

L’EIA a constitué une instance d'anticipationdes questions à résoudre, de relecture collective de fiches de doctrine et de fabrication de consensus.

L’appui à la MIRATE se concrétisa tout d'abord par la prise en charge de l’organisation et de l’animation des dix séminaires interrégionaux d’information de juin-juillet 2009L'accélération du processus de préfiguration impliqua dès l’été un recentrage des activités de l’EIA sur la recherchede réponses collectives aux questions posées à la MIRATE, par les préfigurateurs, les préfets ou les administrations centrale.
La coordinatrice de l’EIA a ensuite pris en charge la réponse en direct aux questions posées à la MIRATE, en liaison avec les membres de l'équipe concernés par ces questions qui apportent des réponses rapides aux points relevant de leur ministère. La capacité de l’équipe àapporter des réponses concrètes aux acteurs de terrain a été un enjeu de l’animation de celle-ci par l’IGA.

La confiance interpersonnelle a été déterminante dans le bon fonctionnement de l'EIA. Elle était d'autant plus nécessaire qu'il était demandé aux participants de dépasser leur vision sectorielle de la réforme, tout en mettant au service du bon avancement de la préfiguration leurconnaissance de la culture et des missions de leur ministère. Elle s’est fondée sur la mise en place de modalités de travail en commun notamment à un mode de production de documents de doctrine sur la base du compromis et d'une validation par consensus. Elle a reposé sur une transparence de l'information raisonnée par des règles de confidentialité, facilitée par la fonction de tiers de confiance del'animation IGA, la mise en place d’outils informatiques dédiés, la rédaction de documents en « mode inspection » partant des questions générales vers les problèmes particuliers, enfin de la rédaction de « fiches provisoires de doctrine MIRATE », documents juridiquement non identifiés, devenant règles de travail.

Son utilité fut saluée lors de la rencontre du 16 novembre au CNIT par le Premierministre et par une préfiguratrice qui mentionna «la MIRATE qui, avec son équipe resserrée » a fait « un travail d’accompagnement essentiel et d’une réactivité à toute épreuve ».

Une fois tranchées les questions conditionnant la mise en place effective des DDI, il est maintenant nécessaire de s'attaquer à des domaines plus complexes, pour lesquels l'EIA ne dispose ni de la compétence technique (RH,CHORUS par exemple), ni du temps nécessaire à une véritable analyse de la situation (fonctions support). Par ailleurs, certains domaines, au cœur de l’autorité ministérielle comme, par exemple, le dialogue de gestion, sont restés difficiles à explorer.

C'est pourquoi une des dernières productions de l'équipe interministérielle fut la formalisation de la problématique des deux sujets d'étudemajeurs, sur lesquels elle n'a pas été en mesure d'apporter des réponses nécessaires et qui relèvent à son sens de travaux interministériels : modalités d’évaluation des directeurs et des nouvelles DDI, approfondissement de certains aspects relatifs au dialogue de gestion (cf. annexe 8).

A partir de la mi-décembre 2009, le temps des fiches de doctrine MIRATE était compté. La situation descollègues appartenant à des secrétariats généraux devint plus délicate. De même que les corsaires n'étaient tolérés par les armées régulières qu'en temps de guerre, l’équipe interministérielle d’appui et ses règles de fonctionnement extra-ministérielles n'étaient acceptables par les administrations centrales qu’en phase d’urgence pendant les quelques mois précédant la création effective des DDI.

La...
tracking img