Mircoéeconomie : marché et prix

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1333 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1 : Marché et prix
L’offre et la demande
C’est la base de l’analyse en termes de marché.
Ca permet de traiter une grande diversité de questions, comme l’effet de l’évolution des conditions économiques mondiales sur les prix de marché et la production, ou encore l’évaluation de l’impact des contrôles des prix par l’Etat, ou des effets du salaire minimum, du soutien des prix et dessubventions à la production…
Les courbes d’offre et de demande
La courbe d’offre
Elle représente la relation entre la quantité de biens qu’un producteur est disposé à vendre pour un certain prix ; elle mesure la quantité offerte QS (S=Supply) sur l’axe horizontal et le prix sur l’axe vertical :
QS=QS(P)
Il y a d’autres variables qui influent sur l’offre, comme les coûts de production (du travail,du capital, des matières premières). Si les coûts diminuent, alors les entreprises peuvent produire la même quantité à des prix plus bas ou au même prix.
Il y a donc une différence entre la variation de la quantité offerte, c'est-à-dire un mouvement le long de la courbe d’offre en réponse à un changement de prix, et la variation de l’offre, c'est-à-dire un déplacement de la courbe d’offre enréponse à un changement de quelque chose d’autre que le prix du bien (comme les coûts de production).
La courbe de demande
Elle représente la relation entre la quantité de biens qu’un consommateur est disposé à acheter pour un certain prix ; elle mesure la quantité demandée QD sur l’axe horizontal et le prix sur l’axe vertical :
QD=QD(P)
Il y a d’autres variables qui influent sur la demande, commele revenu, les goûts du consommateur, les prix des biens complémentaires et substituables varient.
Il y a une distinction entre biens complémentaires et substituables.
Les biens substituables : des biens que l’on peut remplacer, comme Coca Pepsi
Les biens complémentaires : des biens qu’on ne peut (plus ou moins) pas utiliser sans utiliser l’autre, comme voiture essence.
Il y a des différencesentre les variations des quantités demandée, c'est-à-dire une variation sur la courbe de demande, et la variation de la demande, c'est-à-dire un déplacement de la courbe de demande en réponse à un changement de quelque chose d’autre que le prix du bien (comme le revenu).
Le mécanisme de marché
Le mécanisme de marché est le processus résultant de la mise en œuvre des forcent qui gouverne lademande et l’offre lorsqu’elles interagissent.
Lorsque le marché est concurrentiel, ce mécanisme peut conduire à l’équilibre, où les quantités offertes et les quantités demandées sont égales.
A l’équilibre, il n’y a pas de pénurie (excès de demande), il n’y a pas d’excédent (excès d’offre), la quantité offerte est égale à celle demandée, et tout consommateur qui veut acheter au prix courant peut lefaire et tout producteur qui veut vendre a prix courant peut le faire.
SI le prix de marché est plus élevé que le prix d’équilibre, il y a un excédent (d’offre), le prix subit une pression vers le bas, la quantité demandée augmente et la quantité offerte baisse, et le prix de marché s’ajuste jusqu’à ce que le nouvel équilibre soit atteint.
Dans le cas inverse, si le prix de marché est plus basque le prix d’équilibre, il y a un excès de demande, le prix subit une pression vers le haut, la quantité demandée baisse et la quantité offerte augmente, et le prix de marché s’ajuste jusqu’à ce que le nouvel équilibre soit atteint.
En concurrence, les interactions entre offre et demande déterminent le prix d’équilibre. Quand il n’est pas en équilibre, le marché peut tendre à s’ajuster pourréduire la pénurie ou excédent et revenir à l’équilibre, c’est une situation stable (stabilité). Si les marchés sont concurrentiels, le mécanisme est efficace, c’est une situation optimale (optimalité).

Optimalité, efficacité :
Un état de l’économie est dit efficace ou optimal (Optimum de Pareto) lorsque la situation d’un agent ne peut être améliorée sans détériorer la situation d’un autre...