Mise en abyme-sujet bac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (302 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La mise en abyme dans le théâtre est un procédé consistant à faire jouer une pièce à l'intérieur d'une autre. Dans chacune de ces trois scènes, ce procédé est mis enévidence pour différentes raisons. Tout d'abord, dans la scène 2 de l’acte III de HAMLET, écrit par Shakespeare en 1600; on voit des acteurs (le Roi et sa cour) regarder unepièce de théâtre, Le piège de la souris, choisie par Hamlet, représentant l'assassinat de son père par son oncle et qu’ fait représenter exprès pour observer les réactionsde ce dernier qui sans doute s'identifie au personnage de l'empoisonner d’où son bouleversement et son départ hâtif « Donnez-moi un flambeau ! Partons ! ». L’intention deHamlet est montrée par le paradoxe « Ils s’empoisonnent pour rire » mais aussi par l'antiphrase "Votre majesté et nous qui avons la conscience pure, cela ne nous émeutpas." Shakespeare emploi ici donc une miniaturisation puisque La pièce ainsi jouée dans cette scène n’est qu’une representation a petite echelle de l’action de Hamlet.Ensuite, dans la scène 3 de l'acte III de la pièce de Musset On ne badine pas avec l'amour; Perdican essaye de séduire Rosette, et Camille, cachée derrière un arbre, regarde lascène sans y prendre part. Pélican, sachant que sa rencontre avec Rosette est témoignée par Camille, ce que prouve la didascalie "à haute voix, de manière que Camillel'entende", feint de séduire Rosette pour rendre Camille jalouse, puisque, la veille, elle venait de refuser son amour. Enfin, dans Les bonnes de Jean Genet, on assiste au jeude deux bonnes, Claire et Solange qui, ne pouvant exprimer leur colère qu'une fois leur maitresse partie, jouent respectivement les rôles de cette dernière et de Claire.
tracking img