Miss

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2607 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
.Mémoire.

Mistinguett

« Le parcours d'une étoile »
Carrière au Music-hall

Jeanne Bourgeois est née à Enghien-les-Bains le 5 août 1875 dans une famille de commerçants qui voulaient que leur fille soit une artiste. Elle apprend le violon, le chant classique et l'art dramatique. Cependant, la jeune Jeanne ne rêve que de danser et de chanter dans les cafés-concerts. Dans le quartier on lasurnomme « Miss Helyett » du nom de l'héroïne d'opérette aux Bouffes Parisiens de qui elle s'inspire. Ce n'est pas une élève très assidue aux cours de violon du père Boussagnol, et elle fait souvent l'école buissonnière aux Tuileries, ou allant se promener aux Champs-Elysées, aux cafés-concerts en plein air, aux Ambassadeurs, à l'Horloge (ancien café devenu le très chic Jardin de Paris), rêvantqu'un jour ce soit à son tour de se produire sur scène.
Un jour, de retour dans le train d'Enghien, elle se trouve à côté d'un revuiste qu'elle connaît de vue ; Saint-Marcel. Elle s'amuse à fredonner une de ses chansons :
« C'est la vertin... quoi ? C'est la vertin... qui ? C'est la vertinguette... C'est la tinguette, c'est la Miss...Tinguette .»
Saint-Marcel lui répond : « Si jamais tu fais duthéâtre, on en reparlera ! »
Et en effet, ils se retrouvent en 1885. Celui-ci la fait engager au Casino de Paris, rue de Clichy, en lever de rideau. Tous les garçons d'Enghien sont au premier rang pour l'écouter chanter « La Môme du Casino ». C'est pour faire plus anglais qu'elle retire le -e- et devient Mistinguett. Elle reste près de dix ans à l'Eldorado (de 1897 à 1907), qui fait salle combletous les soirs, où elle lance le genre "épileptique". Elle se démène sur scène et a même toutes les audaces, par exemple celle de s'asseoir sur le trou du souffleur, ce qui fait scandale lors de son passage à Londres. Elle se produit en chanteuse comique, en gigolette et découvre petit à petit comment tenir une scène, et devient rapidement une vedette en face de Scala Polaire. Elle est ensuiteengagée pour peu de temps aux Ambassadeurs, là où elle traînait quelque fois auparavant. La Gaîté Rochechouart la retient pour une revue dans laquelle elle joue « le Siphon d'Asnières » mais le rôle ne lui plaît pas vraiment et elle met tout en œuvre pour se faire renvoyer ;
« J'avais fait cuire des harengs sur les becs de gaz qui éclairaient la loge où nous étions six. Ça fumait jusqu'aucontrôle. Je voulais me venger des boniments de madame Varlet, la directrice. Ses doigts étaient comme des boudins : une charcuterie avec des diamants dessus. Lorsqu'elle nous payait, elle trouvait le moyen d'être désagréable ; elle me traitait de "fille sale", mais c'était mon rôle d'être sale ! J'étais le Siphon d'Asnières, un égout collecteur. Je portais des bas verts, un maillot vert, des cheveuxverts... »
Juste après être sortie furieuse de la Gaîté, renvoyée par cette directrice, elle se rend dans un bistrot voisin du Moulin Rouge et cet instant va être un des tournants les plus décisifs de sa carrière. En effet, elle y rencontre Dearly au comptoir qui, la voyant faire une drôle de tête, lui demande :
« Es-tu artiste, petite ? -Oui, Monsieur Dearly ! -Montre voir si tu es souple, essayeun peu de faire ce que je fais...».
Et Dearly se mit à danser « une espère de gigue langoureuse » qu'elle n'eut aucune peine à imiter. Voilà comment les deux artistes se lièrent de complicité, et créèrent ensemble deux ans plus tard dans une revue du Moulin Rouge ; "La Grande Revue" (1909), un numéro devenu une légende: "La Valse Chaloupée". Il s'agit d'une java lente dont les « sensuelleslangueurs en font l'égale du tango », construite sur les motifs du ballet d'Offenbach "Le Papillon". Le succès fut étourdissant et tous les bals, tous les music-halls voulaient avoir leur "Chaloupée", mais seule Miss pouvait l’interpréter de cette manière ;
« Il ne fallait pas jouer avec ses pieds, mais avec la figure, les attitudes. »
(*Van Dongen en a peint un tableau)
Grâce à cette valse,...
tracking img