model relationnel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1803 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Ecole des Hautes Etudes Commerciales
HEC Alger

Le modèle relationnel


Module Informatique
1ière Année Master Sciences Commerciales
Année Universitaire 2013-2014

Le Modèle Relationnel

Pour toute remarque, question, commentaire ou
suggestion, contactez-moi à l’adresse suivante:
a.gacem@hec.dz

2
Année Universitaire 2013-2014

Plan
• Avant le modèle relationnel
•Présentation du modèle relationnel
• Notion de SGBD
• Les dépendances fonctionnelles
• Les formes normales
• Conclusion

3
Année Universitaire 2013-2014

Avant-Propos
Ce cours se focalise sur l’un des modèles de gestion des
données les plus adoptés dans le monde: le modèle
relationnel.
Ce modèle est apparu en 1970 et est toujours omniprésent
dans les entreprises, en dépit de critiquesgrandissantes.
Le modèle relationnel est le modèle qui a permis la naissance
de ce qu’on appelle un SGBD, SQL….
Le succès du relationnel est dû au fait qu’il repose sur des
bases mathématiques simples et puissantes: l’algèbre
relationnelle.

4
Année Universitaire 2013-2014

Plan
• Avant le modèle relationnel
• Présentation du modèle relationnel
• Notion de SGBD
• Les dépendancesfonctionnelles
• Les formes normales
• Conclusion

5
Année Universitaire 2013-2014

Avant le Modèle Relationnel
Rappelez vous la gestion des données dans les années 1950,
1960.
Grande dépendance logique et physique entre les applications
et les bases de données.
Les données étaient stockées simplement, leurs
représentation, définition et manipulation étaient laissées à la
charge duprogrammeur d’applications.
Par exemple, si une rubrique d’information était un
identifiant unique, le programmeur devait écrire un
programme qui vérifie que chaque nouvelle valeur était
unique en parcourant les valeurs précédentes.

6
Année Universitaire 2013-2014

Avant le Modèle Relationnel
Le besoin d’avoir une indépendance physique et logique
entre les applications et les données se faisaitsentir.
La redondance des données posaient problème.
Assurer la gestion des contraintes d’intégrité des données
indépendamment des applications.
Une contrainte d’intégrité est une condition que doit
respecter une donnée pour être considérée comme étant
correcte.
Par exemple, l’âge doit être inférieur à 100 ans.
7
Année Universitaire 2013-2014

Plan
• Avant le modèle relationnel
•Présentation du modèle relationnel
• Notion de SGBD
• Les dépendances fonctionnelles
• Les formes normales
• Conclusion

8
Année Universitaire 2013-2014

Présentation du Modèle Relationnel
En 1970, le mathématicien britannique E.F Codd présente le
modèle relationnel.
Il propose la représentation des données sous formes de
relations appelées tables.
Utilisant des propriétésmathématiques simples et efficaces,
le modèle relationnel a facilité l’apparition des SGBDs.
Plus besoin de développer des programmes pour vérifier
certaines contraintes d’intégrité ou définir des données.
Apparition de SQL permettant d’exécuter des commandes sur
un SGBD.

9
Année Universitaire 2013-2014

Plan
• Avant le modèle relationnel
• Présentation du modèle relationnel
• Notion de SGBD
•Les dépendances fonctionnelles
• Les formes normales
• Conclusion

10
Année Universitaire 2013-2014

Notion de SGBD
Un SGBD (Système de Gestion de Base de Données, Data Base
Management System) est un logiciel qui permet la création d’une
base de données, la définition, la manipulation, l’interrogation
des données de façon automatique.
Le SGBD nous décharge des questions suivantes:comment sont
stockées les données, comment effectuer les vérifications
suivantes…..
Avec les SGBDs, les efforts sont plutôt concentrés sur comment
modéliser les données de manière judicieuse, le SGBD prenant
en charge l’implémentation de la base de données.
La gestion de données passe des mains du programmeur aux
mains d’un administrateur de bases de données.

11

Année Universitaire...
tracking img