modernisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1695 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Mondialisation : premier apogée entre 1880 et 1914 → croissance sans précédent à partir de la fin du XXè siècle.
→ cela entraîne une amélioration du niveau de vie de la population. Et mondialisation due en partie à l'industrie et aux services.
Cette mondialisation favorise certaines régions dans le monde mais en défavorise d'autres qui ot du mal à s'intégrer dans le groupe.

I) Lesfluctuations de la croissance (1850-1945)

A) Facteur de cette croissance :

1ère Révolution industrielle né en G-B 18è siècle (avec vapeur, charbon, au chemin de fer et travail du coton (industrie textile))
2ème Révolution industrielle est fondée sur l'utilisation de l'électricité et le pétrole en plus avec l'automobile et l'essor des industries chimiques et de la sidérurgie. L'Europe occidentaleet les États Unis sont les principaux foyer de cette croissance.
Avènement des grandes entreprises et l'essor d'un secteur financier puissant car les entrepreneurs ont besoin d'argent, de capitaux pour financer leur recherche, pour produire plus, pour payer les ouvriers, pour acheter des équipement coûteux
→ pour cela ils font appel aux banques et créent des société anonymes.
Augmentation dela productivité grâce a des nouvelles méthodes de travail : OST (organisation scientifique de travail) ou le travail a la chaîne.
→ travail a la chaîne : méthode inventée aux E.U qui consiste a chronométré le travail des ouvriers.
En augmentant le salaire des ouvriers cela permets aux ouvriers d'acheter leur production donc cela permet l'arrivée d'une société de consommation et donc qui augmentele niveaux de vie des populations. Cela s'appelle le Taylorisme et le Fordisme et ils étaient expérimenter dans l'industrie automobile américaine, dans les usine Ford.

B) Effet de cette croissance

Enrichissement de l'Europe donc qui conduit a une domination sur le monde. Les Européens contrôlent les échanges commerciaux aux niveau international. Cette domination se manifeste sur le planfinancier puis que les États deviennent les banquiers du monde et monde et prêtent de l'argent a de nombreux États notamment la chine et l'empire ottoman. Cette domination financière, bancaire et cette supériorité technologique et militaire conduit au mouvement de colonisation dans la deuxième moitié du 19è siècle.
Augmentation du niveau de vie de la pop° de l'Europe occidentale et des E.U.→accélération de l'urbanisation a cause de l'exode rural → développement d'une classe moyenne qui consomme produit + en + varié → développement d'une société de consommation (ex : automobile électroménager)
Tout de même la pauvreté persiste dans les zones rurales et dans les quartiers ouvriers des villes industrielles qui ressemblent a des taudis. Des intellectuels, des écrivains et des mouvementspolitique syndicaux qui dénoncent ces inégalités et cette misère en réclamant le communisme, socialisme et l’anarchisme et en fustigeant le capitalisme.








C) Crises et dépression : les fluctuations de la croissance.

Croissance continue sur une longue période mais si on regarde de prêt on s'aperçoit qu'il y a des ruptures. Il s'agit de crise ( retournement temporaire de conjoncturequi interrompt la phase de croissance) et de période de dépression (mouvement de longue durée pendant lequel la croissance ralentie, les profits baissent et le chômage s'installe durablement) pendant lesquels la croissance connaît un ralentissement.
Les crises touchent d'abord la sphère financière :
- les actions en bourses s'effondrent → les banques sont en difficulté → de nombreuses entreprisesfont faillite → chômage augmente → ces crises deviennent de + en + internationales au fur et a mesure que le capitalisme s'étend.
Dépression entre 1873 et 1896 qui frappe les pays industrialisées, est survenu lors du crash de la bourse de Vienne en Autriche entraînant la faillite de plusieurs banques d'affaires. Propagation de cette crise → multiplication des faillites des entreprises →...