Modulation du message nerveux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1382 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
  Introduction    La transmission du message nociceptif peut‐être modulée par des molécules endogènes telles que  les enképhalines et par des molécules exogènes telles que la morphine. Mais la morphine peut  également avoir d’autres effets que cette action analgésique : elle procure du plaisir.    Comment la morphine agit­elle su niveau du cerveau ? Que sont ces « circuits de ma  récompense » ?   1­Origine de la morphine     Le pavot est une plante sauvage originaire d'Europe. Cultivé dès le Néolithique pour faire de l'huile  d'œillette à partir de ses graines, il passe via les échanges commerciaux vers l'est. Sous des climats  très chauds, en Mésopotamie ou en Egypte, le pavot à opium (Papaver somniferum album) pousse abondamment, permettant l'exploitation de ses fruits, les capsules. C'est en incisant ces dernières  que l'on obtient un latex blanc nommé opium.  L'opium est un des plus anciens médicaments naturels connus. On le retrouve dans de nombreuses  peintures  et  sculptures  antiques  (divinités  portant  des  feuilles  et  des  capsules  de  pavot  sur  leurs  couronnes en Crète …). Sous l'empire romain l'opium va être de plus en plus répandu et utilisé pour lutter contre la douleur. C'est la base notamment de la fameuse thériaque, antalgique très employée  à cette époque. Il sera repris par les pays arabes et l'Inde, aux 8e et 10e siècles. L'usage dévié que  nous connaissons à l'opium (fumeries, …) n'arrivera qu'au milieu du 17e siècle en Chine. 

CHAPITRE 11 ­ MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES  EXEMPLE DE LA MORPHINE 

 

 

  En développant la chimie, Lavoisier donnera vers la fin du 18e siècle aux pharmaciens la possibilité  d'extraire les principes actifs chimiquement définis issus des plantes.  La première plante dont le principe actif sera extrait est le pavot à opium. Le pharmacien allemand  Sertürner en isolera le principe actif en 1805 : la morphine.   La molécule conserve toutes les caractéristiques de l'opium, comme une réduction de la douleur. Et  elle permettra de mieux doser les quantités données aux patients.    2­Mode d’action de la morphine    Suite à une stimulation électrique intense des fibres nociceptives pré‐synaptiques, on enregistre à  l’aide d’électrodes le nombre de potentiel d’action qui parcourt les fibres nociceptives post‐ synaptiques et ceci dans 3 cas différents :   Réponse témoin sans injection de morphine :   

  Réponse 5 minutes après injection de morphine :   

 

           

 

  Réponse 15 minutes après injection de morphine :   

    Enképhalines et morphine ont des structures comparables et similaires au niveau de la portion qui  se fixent sur les récepteurs opioïdes.   

   

 

2­1­ Action au niveau de la moelle épinière   La morphine en se fixant sur les récepteurs opioïdes localisés sur les neurones de la corne dorsale  de la moelle épinière, est à l’origine d’une puissance activité analgésique qui n’entraine pas de  dépendance.    Contrairement aux enképhalines, la morphine peut pratiquement bloquer l’émission des messages  nerveux nociceptifs en direction du cerveau et par conséquent supprimer totalement la sensation  de douleur.   Elle a une action plus durable car elle est moins rapidement détruite.       

2­2­Action au niveau du cerveau    La morphine et ses dérivés de synthèse comme l’héroïne peuvent être à l’origine d’une sensation de  plaisir. La genèse de cette sensation de plaisir résulte de la fixation de la morphine sur les  récepteurs opioïdes du cerveau mimant l’action des morphines endogènes.   Il ya donc une levée durable de l’inhibition des neurones modulateurs sur les neurones  dopaminergiques et une durable sécrétion de dopamine qui contribue à une intense sensation de  plaisir.    Mais la morphine a un inconvénient majeur : elle a les mêmes caractéristique qu’une drogue  (tolérance, dépendance psychique et dépendance physiologique). En effet, la morphine et l’alcoïde  principal.     ...
tracking img