Moliere don juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1466 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
PLAN

Pour le sujet 1:
A. La vision traditionnelle de Sganarelle (le conformisme superstitieux et lâche)
B. Le libertinage de D.J. (et ses excès, ses incohérences)
C. La position de Molière qui ne peut être ni pour l'un ni pour l'autre. Le " Pauvre " dans la forêt, Dom Carlos, Elvire par leur sincérité " représentent " sans doute Molière.



INTRODUCTION

Prototype duSéducteur dans la conscience collective, Dom Juan est d’abord « El Burlador », tel que l’a conçu Tirso de Molina, c’est-à-dire le Trompeur, le Mystificateur. Dans la pièce de Molière, l’intrigue amoureuse n’occupe que les deux premiers actes. Fidèle à l’origine du personnage, Molière en fait surtout un homme masqué, un « hypocrite » qui selon l’étymologie, est l’acteur par excellence. C’est autour desrôles multiples qu’interprète Don Juan que se construit l’unité de la pièce mais aussi son ambiguïté.
Sous les masques, quel est le véritable visage de Dom Juan et de son auteur ? En opposant le maître et le valet, Molière confronte deux systèmes de pensée que nous présenterons. Dans une troisième partie, nous essaierons de déterminer la position de l’auteur et la portée philosophique de la pièce.DEVELOPPEMENT

NOTES:

Œuvre athée ou moralisatrice ?

- Affrontement entre deux systèmes de valeurs, celui de Dom Juan et l'autre représenté par son " valet ". Qui l'emporte ?

1)Le libertinage de Dom Juan
Déformation caricaturale du courant de pensée :
a)Le libertinage scientifique ou matérialisme : tout ramener à la matière est le fondement même de la démarche libertine. Or,cet élément essentiel n'apparaît que sous forme de boutade chez D.J. : " Je crois que deux et deux sont quatre… ". Exprimée ainsi, la déclaration perd beaucoup de sa valeur. De façon indirecte : refus du surnaturel (réaction devant la statue)

b)Le libertinage religieux ou l'athéisme (problème abordé dans 18 scènes sur 27) :
·Refus apparent de Dieu : D.J. n'accepte de tenir compte que desfaits objectifs. Il tire argument de la misère du pauvre pour nier Dieu, considérant que s'il existait, il devrait logiquement récompenser un serviteur si zélé. Il ne se satisfait pas d'affirmation mais il les met en application. Il a détourné Elvire du couvent et quand il veut l'y renvoyer, il copie son expression sur le style officiel de l'Eglise (Acte I, sc.3)
·Combat contre Dieu : D.J. n'estpourtant pas véritablement athée. En réalité, il a engagé un combat contre Dieu parce qu'il est un obstacle à son épanouissement, une limite à son action, une borne à sa volonté de puissance. Si, pour lui, Dieu n'existait pas, il lui serait indifférent. Il cherche au contraire à obtenir sa manifestation concrète. Pour qu'il puisse le combattre, il faut qu'il se révèle au niveau terrestre. Face à sonsilence, il use de la provocation. Ses actes et ses propos blasphémateurs ont un rôle complexe dans la lutte qu'il a entreprise contre lui : le faire sortir de sa réserve, en détournant de lui ses créatures ; pimenter ses plaisirs du trouble du sacrilège, en obligeant Dieu à y participer.
·L'ultime défi : la lutte devient un affrontement direct. Dom Juan accepte le combat et ne recule à aucunmoment. Attitude suicidaire ? Volonté de puissance poussée à son paroxysme ? Recherche désespérée du nouveau, après avoir tout épuisé ? Ou plutôt désir d'entendre Dieu lui parler enfin, seule preuve décisive de son existence ?
c)Le libertinage moral ou donjuanisme (dans 8 scènes sur 27)
L'amour joue un rôle important dans la construction du personnage.
·Poursuite du plaisir : D.J. entend vivre dansl'instant ; le contentement matériel prime sur l'équilibre spirituel.
·Aspiration à la beauté : il est plus raffiné que Sganarelle ne le dit. Une femme suscite son admiration grâce à sa beauté et à la perfection d son corps.
·Désir de changement : il demande à l'amour un divertissement, une occupation, un moyen d'évasion pour oublier la monotonie de son existence. Cet état d'esprit explique...
tracking img