Moliere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 38 (9467 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
www.comptoirlitteraire.com

André Durand présente

‘’Les femmes savantes’’
(1672)

comédie en cinq actes et en vers de MOLIÈRE

pour laquelle on trouve un résumé

puis successivement l’examen de :

l’intérêt de l’action (page 3)

l’intérêt littéraire (page 4)

l’intérêt documentaire (page4)

l’intérêt psychologique (page 8)

l’intérêt philosophique (page 10)

la destinée de l’œuvre (page 12)

Bonne lecture !

Résumé

Acte I

Scènes 1-2-3 : Armande, passionnée de «philosophie», reproche à sa cadette, Henriette d'aller sur ses brisées en recherchant le mariage avec le beau Clitandre qui lui a jadisfait la cour.
Scène 4 : Clitandre s’efforce, en dépit de la jalousie d’Armande et des manigances de Philaminte, la mère des deux jeunes filles, d’obtenir la main d’Henriette et prie la tante de celle-ci, Bélise, de favoriser leur union. Mais la vieille folle prend cette demande pour une déclaration d'amour dont elle serait l'objet.
L’action se noue par la rivalité entre les deux soeurs.

Acte IIScène 1 : Clitandre demande l'appui d'Ariste, oncle d'Henriette.
Scène 2 : Ariste intervient auprès de Chrysale.
Scène 3 : Bélise trouble l'entretien par ses «visions».
Scène 4 : Chrysale déclare accepter Clitandre pour gendre.
Scène 5 : La servante Martine annonce à Chrysale qu'on la chasse pour une malheureuse faute de langage.
Scène 7 : Philaminte explique la faute commise par laservante.
Scène 8 : Chrysale en colère reproche leur conduite à sa femme et à sa sœur.
Scène 9 : Philaminte en profite pour annoncer qu'elle mariera Henriette à Trissotin, un bel esprit. Chrysale en informe Ariste.
L’action se corse par l’expression par Philaminte de sa volonté.

Acte IIl

Scène 1 : Philaminte, Armande et Bélise s'apprêtent à entendre Trissotin.
Scène 2 : Trissotin lit unsonnet puis un madrigal, et on s'entretient de science.
Scène 3 : Vadius, un savant et une connaiisance de Trissotin, échange avec lui des compliments bientôt transformés en injures.
Scène 4 : Philaminte informe Henriette de son intention.
Scène 5 : Armande se moque de sa sœur.
Scène 6 : Mais Chrysale ordonne à Henriette d'épouser Clitandre.
La fin de l’acte offre un rebondissement de l’action.Acte IV

Scène 1 : Armande informe Philaminte de ce qu'a fait Chrysale.
Scène 2 : Clitandre survenant, elle s'offre à lui, sans ambages.
Scène 3 : Trissotin arrive et engage une dispute avec Clitandre.
Scène 4 : Vadius reçoit un billet l'informant que Trissotin est un plagiaire et un coureur de dot. Mais Philaminte ne veut pas croire ces calomnies.
Scène 5 : Chrysale fait chercher lenotaire afin de marier Henriette à Clitandre.
Dans cet acte, le caractère du coquin s’est donc révélé.

Acte V

Scène 1 : Henriette essaye de détourner d'elle Trissotin.
Scène 2 : Chrysale, suivi de Martine, vient chercher Henriette.
Scène 3 : Le notaire est aux prises avec Philaminte, qui désigne Trissotin comme époux d'Henriette, et Chrysale qui désigne Clitandre.
Scène 4 : Ariste annonce laruine de Chrysale et de Philaminte. Trissotin renonce à Henriette. Clitandre lui offre sa fortune. En fait, la ruine de la famille n'était qu'une invention pour révéler la cupidité de Trissotin.
L’acte V voit un véritable quadrille comique qui se rompt par le coup de théâtre dramatique qui permet un dénouement heureux.

Analyse

Intérêt de l’action

Genre : “Les femmes savantes” sont une«grande comédie» avec des éléments de farce qui apportés par Bélise (le quiproquo sur les propos de Clitandre, la répétition du mot «chimères»), les pédants, Trissotin et Vadius, et la servante Martine (son langage où elle se plaît à l’enchaînement de proverbes). C’est une comédie de moeurs aux dialogues étincelants.

Originalité : Molière y a mis beaucoup de lui-même, y expose ses propres...
tracking img