Momo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1893 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
HISTOIRE DES INSTITUTIONS :

Il existe un découpage commode en 3 périodes :
1ère période : la période franque ou Haut Moyen Age (476-987). Chute de l’empire romain d’occident à l’élection d’Hugues Capet
2ème période : 987-1453, le Moyen Age, 987 à la fin de la guerre de 100 ans
3ème période : 1453-1789, la période moderne ou l’ancien régime.

Institutions économiques et sociales, aprèsl’étude du pouvoir viens l’étude de la société. Après avoir parlé des gouvernants on va parler des gouvernés. Les institutions médiévales résultent d’une évolution multiséculaire, l’histoire des institutions médiévales commencent avec la rencontre de deux mondes, deux civilisations qui vont s’entrechoquer : la civilisation romaine et des peuples germaniques (barbares). Cette rencontre préparera leberceau des institutions du haut moyen âge.

PREMIER PARAGRAPHE : LA RENCONTRE DE DEUX MONDES DIFFERENTS

Deux cultures très différentes entrent en contact au 3ème siècle, à ce moment là le modèle romain (élaboré) est décadent. Ce modèle ne pouvait pas etre conservé par ces peuples germaniques qui eux possédaient des structures très rudimentaires. Sur la longue durée il va se produire unmouvement d’inter pénétration des traditions romaines et barbares. Cela va donner naissance a de nouvelles institutions

A. DEUX CIVILISATIONS AUX ANTIPODES

1. Economie et société
Pendant des siècles Rome avait connu une économie florissante, une industrie, un commerce, une agriculture prospère et cela grâce à l’utilisation d’une multitude d’esclaves. Parmis les hommes libres il y avait lescitoyens romains qui constituaient l’élite. Ils étaient les seuls à posséder la plénitude des droits. C’était un monde inégalitaire mais parmis les citoyens il existait une stricte égalité. Rome a connu une période de vrai grandeur, mais le bas empire connait une grave crise éco et sociale a une époque où les invasions barbares se multiplient, c’est la fin de l’empire romain.

a) Uneéconomie en régression
Une économie cantonnée dans de grands domaines ruraux. A la fin du 3ème siècle, l’économie romaine est en difficulté. Tout d’abord c’est une période d’insécurité ce qui compromet les transports de marchandises, pour une autre raison aussi : c’est la pénurie de main d’œuvre (3ème siècle) car la politique de conquête est finie. La production est désorganisée. Puisque la politique deconquete est terminée, Rome ne reçoit plus de tributs des pays conquis. Il faut alimenter le trésor public, et donc développer la fiscalité. Elle devient excessive, ce qui devient pesant pour les gouvernés et les activités économiques. Les villes romaines cessent d’être des centres de vie économiques. Le principal soucis est de pouvoir se protéger des barbares (murailles entre les viles) au 4èmesiècle l’économie devient principalement rurale c'est-à-dire que elle va se concentrer dans de grands domaines agricoles, des domaines qui absorbent les petits possédants, car ils sont à la recherche de sécurité. De toute façon la politique fiscale de l’état romain n’est pas favorable aux petits possédants car ils sont lourdement taxés, en proportion les grands domaines sont beaucoup moins taxésvoir exonérés d’impôts. Cette situation pousse à l’extrême le phénomène de concentration des terres, les petits propriétaires disparaissent. Et donc avec le déclin des commerce et le déclin des échanges, ces grands domaines ont tendance à se replier sur eux-mêmes, à vivre en autarcie quasiment. a l’intérieur de ces domaines la terre est divisée en petits lots et est concédée à des petitstenanciers. Le grand propriétaire règne sur une population de colons (hommes libres) ou d’esclaves de façon absolue. On peut même dire que ce domaine est tellement grand, que le propriétaire est tellement puissant que le domaine devient une unité politique dans ce monde romain presque indépendante à l’égard du pouvoir central.

b) L’opposition tranchée des catégories sociales.
Quelques siècles...
tracking img