Mon enfant n'a peur de rien, dois-je avoir peur ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5681 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Psychologie du développement
Mon enfant n'a peur de rien ... dois-je avoir peur?
(Éduquer au risque) (3 - 18 ans).

2009 – 2010
Table des matières

Page 3 | Introduction |
Page 4 | Définition |
Page 5 | Point de vue psychologique |
Page 6 | Point de vue pédagogique |
Page 7 | Résumés des articles et interviews |
Page 16 | Réflexion critique |Page 17 | Conclusion |
Page 18 | Bibliographie |
Page 19 | Annexes |

Introduction

Ce travail est réalisé dans le cadre du cours de Psychologie du développement de Madame Delmarquette. Notre sujet est :

Mon enfant n'a peur de rien ... dois-je avoir peur?
(Éduquer au risque) (3 - 18 ans).

A la lecture de cette phrase, un tas de questions nous viennentà l’esprit :
* Pourquoi ces enfants réagissent de cette manière ?
* Y a-t-il des solutions ?
* A partir de quand peut on dire qu’il y a un danger pour l’enfant ?
* Que peut-on faire pour éviter au maximum les accidents ?
* Quel genre de situation extrême est-il possible de vivre et à quel fréquence ?
* Quel est le rôle des parents face à cette situation ?
* Quefaire au quotidien ?
* Quel est le rôle du professeur d’éducation physique ?

Voilà les questions principales que nous nous sommes posées avant de commencer. Cependant nous sommes conscient que chaque situation est un cas particulier et que les solutions envisagées ne seront pas toujours bonnes pour tout le monde.
Chaque enfant a son propre développement et évolue à son propre rythme,voilà pourquoi il est important de juger chaque cas appart. Il faudra avant tout s’intéresser à la source du problème sans perdre de vue la globalité de l’environnement de l’enfant.

Définitions

La peur : C’est un état émotionnel stressant, des situations de menaces ou de danger physique ou psychologique qui nous mettent dans un état émotionnel spécifique, souvent accompagné de réactionsphysiologiques : tremblement, sueur, maux de ventre ou d'estomac, accélération du pouls. Cet état est normal et même positif lorsqu'il nous conduit à réagir en évitant ou en surmontant ce danger.
La peur est avant tout une réaction physiologique : de l'adrénaline est libérée dans le sang, la fréquence des battements du cœur augmente, tout comme le rythme de la respiration. Mais, c’est aussi une réactionpsychologique, la peur est une émotion, un ressenti corporel face à quelque chose que l'on interprète comme un danger. L’émotion de la peur est la même chez les enfants et les adultes, seule la perception du danger est différente. Dès la naissance, nous avons peur mais certaines peurs peuvent disparaître au fil du temps avec la maturité.

Le danger : Situation où l’on est exposé à quelque chosequi nous inquiète, qui constitue une menace, un risque et qui compromet le bon état de quelque chose ou de quelqu’un.

Le casse-cou : C’est un enfant qui prend des risques, très souvent sans s’en rendre compte. Il n’anticipe pas réellement les dangers qu’il encourt. Ses prises de risques sont quand même palpables, donc bien souvent, il va inquiéter les parents, qui vont garder un œil sur lui.Ces enfants prennent souvent des risques physiques comme la chute par exemple.

Accidentropisme : recherche inconsciente du danger

Lien d’un point de vue psychologique et pédagogique

1. Du point de vue psychologique :

Etant petit, l’enfant qui n’a peur de rien ne se rend pas toujours compte de la portée des ses actes et des conséquences que cela peut avoir sur son avenir. Lesdifférents textes lus nous montrent que ces enfants agissent de cette manière pour montrer un désaccord et une incompréhension face à un acte réalisé par les parents.
Certains de ces enfants vont systématiquement à l’encontre de l’ordre et de l’autorité (qu’ils soient parentaux ou autre).
J’ai eu l’occasion (José) de rencontrer un enfant de ce type. Au premier abord il est comme les autres, mais...
tracking img