Mondial assistance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3129 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Travail réalisé par :

- Chafiq CHTIBI
- Montassir BENHAMMOU
- Hicham FOUAD

Année Universitaire : 2002-2003
PLAN

Introduction

I- PME et projets à l’export

1- Monter une équipe projet
2- Etablir un plan de financement global
3- Accompagner le projet

II- PME et aides à l’export

1-l’expérience française de soutien aux PME exportatrices
a- Les contrats de plan Etat-Région
b- L’assurance prospection
c- Le Fasep Garantie
2- l’assistance américaine aux PME exportatrices : les guichets uniques d’aide à l’export
III- Cas du Maroc :
1- Le Centre Marocain de Promotion des Exportations
2- L’Association Marocaine des Exportateurs
3- La sociétéMarocaine d’Assurance à l’Exportation
4- La Caisse Centrale de Garantie

Conclusion

Introduction

A l’heure de la mondialisation de l’économie, nombreuses sont les entreprises qui saisissent les opportunités offertes par l’ouverture d’un nombre de plus en plus important de pays aux échanges internationaux.
Cependant, il n’est pas toujours facile pour une petite et moyenneentreprise de faire ses premiers pas à l’export, surtout si elle se trouve dans de mauvaises conditions de compétitivité qui l’empêchent de s’imposer au niveau international.
C’est pratiquement le cas du tissu industriel marocain constitué à 90% de PME qui éprouvent de grandes difficultés et qui n’ont pas d’autre choix que de se restructurer pour assurer la pérennité, ou bien de périr.
Constat :Les PME marocaines souffrent de maux internes qui se résument dans :
- l’absence de stratégies à long terme.
- La sous-capitalisation.
- La gestion familiale de l’entreprise (interférence entreprise-familiale).
- La non-qualification des ressources humaines.
- La centralisation du pouvoir.
A cela s’ajoutent les contraintes de l’environnement qui sont souvent àl’origine des contre-performances des entreprises, en particulier :
- la lourdeur et la complexité des procédures administratives.
- La hausse des frais financiers.
- La cherté des intrants intermédiaires (l’énergie, le transport, les taxes locales…)
Sans oublier le faible soutien de l’Etat, en terme d’aides aux secteurs qui contribuent le plus à l’équilibre de la balance commerciale,et d’aides aux activités porteuses notamment exportatrices : taux préférentiels, taux de change, garantie de risque… .
Les expériences de certains pays, notamment du Sud-Est asiatique ont montré que leur politiques de promotion des exportations n’auraient aucune chance de réussir sans l’existence d’un système financier accessible et sans l’engagement ferme de l’Etat en faveur de leurs PMEexportatrices.
Au Maroc, l’ensemble des handicaps cités ci-dessus et bien d’autres ont pour conséquence, la dégradation de la position compétitive de notre économie à l’échelle internationale.
Réflexion :
Depuis longtemps, les entreprises marocaines ont frappé aux portes des marchés occidentaux, mais sans grand succès.
Pourquoi les entreprises marocaines échouent là où les autres réussissent ?Est-ce uniquement une question de prix ? ou bien surtout une question de qualité ? ou carrément, c’est l’absence de vision long terme qui en est responsable ?

Partie I : Les PME et les projets à l’export

Les entreprises sont convaincues que l’exportation est une priorité pour leur croissance, mais un projet d’exportation exige une préparation et une planification très rigoureuse, caren matière d’exportation, les problèmes sont par définition complexes et nouveaux pour l’entreprise.
Il faut d’abord pour la PME qui compte s’ouvrir vers l’étranger :
( maîtriser sa gestion et disposer d’avantages concurrentiels pour réussir.
( bien définir les marchés les plus prometteurs et les produits les mieux conçus pour être exportés.
( bien évaluer l’importance de la...
tracking img