Mondialisation et alimentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2937 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mondialisation et alimentation
Etude réalisée dans le cadre du cours d’Education Civique, Juridique et Sociale sur le thème  « Citoyenneté et Mondialisation »

La population humaine ne cesse de croître. Elle est estimée à six milliards d'individus. Leurs besoins sont variés et nombreux. Dans l'ordre des besoins vitaux, il convient de placer l'alimentation en eau potable puis les disponibilitésen nourriture. Nourrir les hommes, aujourd'hui, demeure un défi. C'est une question de sécurité à court terme : vivre ou mourir. C'est aussi une préoccupation plus globale de sauvegarde des ressources naturelles. Pendant ce temps, la « mondialisation » continue. Elle désigne l'expansion et l'harmonisation des liens d'interdépendance entre les nations, les activités humaines et les systèmespolitiques à l'échelle du monde. L'alimentation est à la fois une nécessité vitale, un fait culturel, des habitudes sociales liées à chaque région ou pays.
I - La géographie du monde et la culture propre à chaque civilisation pose une diversité alimentaire mondiale

Le monde d’aujourd’hui est marqué par de nombreux contrastes, avec notamment des contrastes culturels. Un certain découpage du mondeconsiste à différencier sur Terre huit civilisations : les civilisations occidentale, latino-américaine, arabo-musulmane, slave-orthodoxe, africaine, indienne et de l’Extrême-Orient. Huit civilisations et au moins autant de modes alimentaires : le monde est marqué par une grande diversité alimentaire.
Des cultures alimentaires diverses

On associe les Italiens aux pâtes, les Chinois au riz, lesAllemands à la bière et aux saucisses, les Français à la baguette et au vin rouge. L’aliment et la boisson sont de très puissants marqueurs culturels, et, si les clichés abondent en la matière, la réalité n’en est pas si éloignée que cela...
En effet, le patrimoine culturel est très présent. Au-delà de l’aliment, produit d’une agriculture déterminée par le climat, la terre, l’histoire et biend’autres facteurs, la cuisine est un véritable patrimoine culturel des régions qui répond à une architecture et à des règles bien précises : par exemple le cassoulet dans le sud-ouest ou les crêpes en Bretagne.

Dans les grandes villes où le brassage des populations est intense, ces repères culinaires sont moins marqués. Bien que la présence à Paris de toutes les cuisines régionales en fasse lacapitale de la France, et celle de restaurants proposant toutes les cuisines du monde une capitale internationale…
Partout où les hommes pour qui manger est autre chose qu'une simple nécessité s'assoient devant une table garnie, le mot France est synonyme d'une perfection dans l'art culinaire. Cette universalité de la cuisine française est le résultat d'une longue connaissance des choses de la table,encouragée par la divine diversité des richesses régionales, lesquelles ont porté, dans le domaine gastronomique, l'empirisme à la hauteur d'une véritable poésie populaire.
La cuisine qui doit être le lien pacifique entre les peuples et l'union des gourmets fera seule la paix du monde, c'est ce que pensent certains.
Autre frontière, sociale celle-là, entre les cuisines "populaires", composées deplats simples et nourrissants, et les cuisines "raffinées", faites de mets complexes à partir de produits plus rares. Cependant, d’après les enquêtes de consommation alimentaire, les frontières entre catégories socio-économiques par l’alimentation sont de moins en moins nettes en France.
Notre manière de manger fait donc bien partie de notre identité culturelle. La base de cette culturealimentaire est familiale, quand l’enfant apprend les goûts et les conduites alimentaires en regardant et imitant son entourage. Le second apprentissage se fera au dehors, à la crèche ou à l’école maternelle, ou encore chez un tiers, où l’enfant sera confronté à d’autres modèles adultes et à d’autres enfants de son âge. Cette identification aux pairs sera très forte à l’adolescence, quand il faut...
tracking img