Mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6758 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

GESTION RESPONSABLE DES ORGANISATIONS

PRÉSENTÉ À
MONSIEUR BRUNO BOUCHARD
COMME EXIGENCE PARTIELLE
DU COURS 2MGO722 GESTION RESPONSABLE DES ORGANISATIONS

PAR
DIANE LAGRANGE

DÉCEMBRE 2008



Table des matières
Introduction………………………………………………………………………………….…..3
Chapitre 1 : De l’intention à l’acte…………………………………….......…………..…..…5
1.1 Les habiletés morales…...…………………………….……………….…………..…6
1.2 Les habiletés techniques………………………………………………………….....8
1.3 Les habiletés politiques ………………………………….………………….....….....9
Chapitre 2
Habilité à la réflexivité + habileté de la bonne volonté =
Habileté à prendre des décisions sur la base d’un jugement éclairé...………….....…...12

Habileté à la prudence +habileté à la transparence=
Habileté à garder la loyauté de ses parties prenantes……………….…..……….….…..13

Habileté de la responsabilité sociale + l’habileté à consulter, à détenir un bon leadership,
à gérer et à partager=
Habileté à rester crédible et former des alliances crédibles. ......………………...……..14

Habileté à témoigner du courage + habileté à être fort =
Habileté à restersoi-même……..……………………………………………………….….16

Habileté à respecter les normes éthiques + habileté à négocier et autogérer =
Habileté à entretenir une relation de confiance. ………………………………………...18

Habileté à être honnête+ habileté à la simplicité =
Habileté à entretenir une bonne réputation……………………………..……...…..……20

Habileté à communiquer + l’habileté à mobiliser =
Habilité à collaborer………………..……………………………...………………………21

Conclusion.……………………………………………………………………………….....24
Référence...............................................................................................................…...27
Introduction
Des situations de plus en plus nombreuses aujourd’hui comme, la concurrence mondiale, la déréglementation, la décentralisation, les nouvelles technologies, la diversité de la main d’œuvre et la croissance de lacomplexité des situations de gestion laissent aux gestionnaires d’aujourd’hui et du futur davantage de marge de manœuvre pour prendre des décisions. Le statu quo ne se trouve pas en vedette et la concurrence demeure intense. Le gestionnaire se doit de détenir de bonnes habiletés morales, techniques et politiques afin d’assumer ses responsabilités pour influencer le cours des évènements. Et ce,afin que son entreprise demeure viable. Mais, de nos jours, les exigences et les pouvoirs accrus de la société ainsi que certains groupes de pression se font de plus en plus nombreux. Ceux-ci se questionnent sur le but des activités économiques des organisations, sur ces conséquences sur la configuration géophysique de la planète et sur ses répercussions à long terme pour les générations à venir.Les regards se tournent vers les compagnies ainsi que leurs gestionnaires, principaux fondés de pouvoir de cette activité, pour leur demander des comptes non seulement sur leurs résultats économiques, mais aussi sur leurs comportements à l’égard des individus, des sociétés humaines et de notre milieu naturel. La gestion de toutes ses ressources (financières, humaines et matérielles) ainsi que lamobilisation de celles-ci se retrouveront justifiées sur les habiletés morales, techniques et politiques promues par l’organisation et les gestionnaires. Considérant cela, ces habiletés joueront un rôle sans fin dans la conduite des gestionnaires et des organisations. La valorisation de celles-ci s’inscrit dans l’habileté d’un gestionnaire à reconnaître leur rôle et à percevoir leurs enjeux, etce, dans toutes les situations de gestion. Une habileté conforme à l’éthique s’inscrit comme une habileté qui, selon les valeurs dominantes dans la société, sera jugée moralement juste. Un profond sens de ses habiletés morales incitera le gestionnaire à fournir une information complète, transparente et objective à toutes les parties prenantes et le guidera dans ses...
tracking img