Mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1431 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan dissertation
*I / l’enjeu* *financier ;* un des enjeux majeurs de la mondialisation.
Notion et historique des flux de capitaux.
Les apports de la mondialisation au niveau financier.
Les critiques.
La mise en place de mesure pas toujours efficace.
II/ L’enjeux humain ; un enjeu nord-sud de la mondialisation
1*) *les migrations d’un point de vueéconomique
2) L’enjeu pour les pays d’accueils
3) Les inégalités rencontrées
4) Les améliorations proposées
La mondialisation, mot dont l’étymologie latine est « mundus », univers, est un terme au sens assez large. On parle de processus d’ouverture de toutes les économies nationales sur un marché devenu planétaire.
La mondialisation est favorisée par l’interdépendance entre les hommes, ladéréglementation, la libéralisation des échanges, la délocalisation de l’activité, la fluidité des mouvements financiers, ainsi que le développement des moyens de transports et de télécommunication.
Les entreprises multinationales déterminent leurs choix stratégiques (localisation, approvisionnements, financement, circuits de commercialisation, recrutement, débouchés, investissements…) àl’échelle mondiale, en comparant les avantages et inconvénients que leur procurent les différentes solutions nationales possibles.
L’histoire de la mondialisation a vu trois grandes périodes.
C’est à la fin du XIX et au début du XX siècle que la croissance rapide du commerce mondiale fut favorisée par la nette baisse des coûts de transports, la réduction des droits de douanes et des inventionsmajeures (moteur à combustion interne, navire à vapeur, téléphone, télégraphe…). Cette expansion des exportations a entrainé des flux massifs de capitaux d’Europe Occidentale vers les pays qui se développaient rapidement dans les Amériques, en Australie, et ailleurs. Les migrations ont été aussi très nombreuses durant cette période.
La deuxième période se situe pendant les deux guerres mondiales(1914-1950). La veine tentative de remise en vigueur de l’étalon or et la grande dépression ont suscité un regain de protectionnisme et on freiné l’intégration mondiale.
Il a fallu attendre la seconde moitié du XX siècle pour que la mondialisation reprenne, par le biais de progrès technologique en constante évolution, en particulier dans les domaines de la communication et de l’informatique. Cettepériode a été accompagnée d’une hausse remarquable des niveaux de vie et des progrès spectaculaire dans les secteurs de la santé et de l’éducation.
Le terme « enjeu » désigne ce que l’on peut gagner ou perdre dans une compétition ou dans un défi.
Il existe plusieurs enjeux stratégiques quand au phénomène de mondialisation. On peut citer les enjeux humains, politiques, financier, commercial,ou encore industriel.
On peut alors s’interroger sur le phénomène de la mondialisation : est –il un phénomène ayant des répercussions uniquement positives ? Existe-t-il des inégalités de répercussion ainsi que des conséquences (direct ou indirect) négative, et dans ce cas la quelles sont les mesures nécessaires à prendre pour conserver les aspects positifs de la mondialisation ?
Les diversmouvements de libéralisation des flux internationaux depuis la Seconde Guerre mondiale ont touché en particulier les flux de capitaux. Depuis 1985 ceux-ci ont très fortement augmenté. Les capitaux qui transitent entre les pays sont de trois catégories : les investissements directs à l’étranger (IDE) suivent une logique économique de long terme, dans le sens ou il s’agit de rachat de firmes ou deprise de participation dans le capital des entreprises dans le but d’y exercer le contrôle.
Pour exemple, la construction d’une usine Toyota en France est un flux d’IDE entrant pour la France, et un flux d’IDE sortant pour le Japon.
Un second flux de capitaux est celui des investissements de portefeuille qui suivent une logique purement financière. L’investisseur achète et vend des...
tracking img