Moniteur educateur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5676 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
IRTS MONTPELLIER
Formation
Technicien d’Accueil Social
et d’Orientation

CRISES ET CHUCHOTEMENTS

ou l’accueil en service d’urgence

RAPPORT DE STAGE, mai 2002

Sandrine ESPOSITO

Sous la direction de Patricia DEVAUX
et Denis FLEURDORGE

SOMMAIRE

I – Introduction (page 3)

II – Les conditions de réalisation de l’observation (page 4)

III – Découverte de l’institution(pages 5 à 10)

III.1 – L’historique de l’institution
III.2 – L’organisation générale
III.3 – La localisation de l’institution
III.4 – Le cadre légal du service
III.5 – La répartition des activités et les pratiques professionnelles
III.6 – Le dispositif matériel et topographique du service

IV – La situation d’accueil (pages 11 à 16)

IV.1 – Inscription de l’accueil dans lesmissions de l’institution
IV.2 – Organisation de l’accueil
IV.3 – Repérage des publics accueillis et solutions proposée
IV.4 – Repérage des situations d’accueil et positionnements
professionnels

V – Conclusion (page 17)



I – Introduction

Dans le cursus de formation «à l’accueil », un stage m’a été imposé, j’ai donc choisi le SEUIL.
Le S.E.U.I.L (Service Ecoute Urgence InsertionLiaison) est un service qui reçoit, écoute, et éventuellement héberge en urgence pour une durée très courte des femmes avec ou sans enfant, des couples avec ou sans enfant, et des hommes avec enfant(s).
Ce service est un des partenaires du 115, ce qui me permettra de voir le traitement, qu’opère ce service, des situations (dont certaines sont orientées par le 115) et leur suivi éventuel.

Cestage doit me permettre d’avoir une relation directe avec le public des urgences, alors qu’habituellement je n’ai qu’un contact téléphonique et aussi :
- d’approfondir la façon dont un service d’urgence gère l’accueil des personnes en situation de crise et par conséquent de creuser la notion d’urgence sociale.
- d’analyser ce qui se joue dans un entretien mené par les travailleurs sociaux etd’observer les outils utilisés pour aborder l’urgence des usagers.
- d’identifier les différentes demandes des personnes qui sollicitent le service et les réponses et orientations proposées par les intervenants, pour mieux utiliser ultérieurement le SEUIL dans ses compétences.

D’autres partenaires, du dispositif départemental, s’interrogent également sur les objectifs et les fonctions du SEUIL ets’adressent parfois auprès du 115 pour avoir des informations plus précises sur les missions du SEUIL.

Ce stage devrait faciliter une meilleure coordination entre le service 115 et le SEUIL du fait d’une relation privilégiée entre les membres de chaque équipe.

Le SEUIL accueille rapidement un public qui se compose des personnes évoquées dans le paragraphe précédent et qui se retrouventbrusquement à la rue.

Le public qui m’intéresse concerne plus particulièrement les femmes victimes de violences qui se retrouvent en situation de crise et interpellent les services sociaux pour obtenir une écoute, un soutien et un hébergement en urgence.
C’est à ce propos et à la suite d’une recherche collective (traditionnelle au SEUIL) que le titre de ce rapport s’est imposé de lui-même : lasituation de crise étant suivie d’un moment de confidence.


II – Les conditions de la réalisation de l’observation

L’entrée en stage s’est faite le 2 avril 2002 et s’est terminée le 17 mai 2002. Mes horaires ont été variables tout au long de mon stage au SEUIL, car n’ayant pas pu pour des raisons éthiques quitter mon lieu professionnel, un mi-temps entre les deux structures, s’est imposé. Leshoraires au SEUIL, ont été en moyenne de 24 heures par semaine.

Pendant ces six semaines de stage, mon rôle a été basé essentiellement sur l’observation du service. Grâce à l’équipe, j’ai pu assister à tous les accueils des personnes, qu’ils soient difficiles ou pas (les entretiens sont plus ou moins lourds selon les situations). Lors des entretiens, n’ayant pas pu participer activement, je...
tracking img