Monnaie et financement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1814 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1 : La nature de la monnaie

Plan :
Section 1 : Les foncions de la monnaie
Section 2 : Les formes et les mesures de la monnaie

Le mot monnaie a des usages variés mais il a un sens précis pour les économistes.
Les économistes définissent la monnaie, appelée aussi l’offre de monnaie, comme tout ce qui est généralement accepter comme payement de bien ou de service ou pour leremboursement de dette.
-Le numéraire consiste en pièce ou en billet et correspond à cette définition même si en France, pour éviter la fraude fiscale, les règlements supérieurs à certains montants ne peuvent pas être légalement effectués en numéraire.
-Mais pour les économistes, le numéraire ne représente qu’une petite partie de la monnaie. Comme les chèques sont aussi en général acceptéscomme payement, les dépôts en compte courant bancaire ou postaux sont également considérés comme de la monnaie.

La définition de l’offre de monnaie n’est donc pas simple même pour les économistes. La monnaie est donc plus large que le numéraire mais elle est plus restreinte que la fortune ou le patrimoine et différent que le revenu alors même que les expressions courantes les mélanges parfois. Lepatrimoine comprend la monnaie possédée mais aussi tous les autres actifs (biens mobilier et immobiliers).

Section 1 : Les foncions de la monnaie

L’approche fonctionnelle considère que la monnaie est une marchandise comme les autres dont l’intérêt se résume à trois principales fonctions :
* Intermédiaire des échanges
* Unité de compte
* Reserve de valeur

1)Intermédiaire des échanges

La monnaie sert d’intermédiaire des échanges dans presque toutes les transactions de marché dans les économies modernes sous forme de numéraire ou de chèque. Elle sert à payer les biens et services que l’on achète. L’utilisation de la monnaie comme intermédiaire des échanges améliore l’efficacité économique et permet de minimiser le temps dépensé à changer des biens et desservices.
Dans une économie de troc, les coûts de transactions sont élevés car les individus doivent parvenir à une double coïncidence des besoins, c’est à dire, qu’ils doivent trouver une tierce personne qui possède un bien ou un service qu’il souhaite acquérir.
La monnaie augmente l’efficacité économique en économisant une grande partie du temps passé à échanger.
La monnaie joue donc un rôleessentiel dans l’économie, ce qui permet de diminuer les coûts de transaction et faciliter ainsi la spécialisation et la division du travail.
Pour qu’un bien puisse fonctionner comme monnaie, il doit réunir plusieurs qualités :
* Il doit être standardisé de manière à ce que l’on puisse facilement évaluer sa valeur
* Il doit être largement accepté par les commerçants et les consommateurs* Il doit être divisible pour que l’on puisse facilement le rendre en monnaie et transportable
* Il ne doit pas se détériorer rapidement

2) Unité de compte

La deuxième fonction de la monnaie est de fournir une unité de compte, c’est à dire de servir l’unité de mesure de la valeur des biens et services en terme de monnaie de même que l’on mesure le poids en gramme et les distanceen mètre.
En introduisant la monnaie dans le marché on résous le problème en indiquant tous les prix en monnaie. On constate que l’utilisation de la monnaie come unité de compte permet de réduire les coûts de transaction en diminuant le nombre de prix qu’il faut afficher et permet d’examiner les gains de cette réduction qui sont d’autant plus grands que la société est plus complexe et le nombrede biens et de service est plus élevé.

3) Reserve de valeur

La monnaie sert également de réserve de valeur, c ‘est un pouvoir d’achat mit en réserve et transférable dans le temps. Une réserve de valeur sert à épargner le pouvoir d’achat entre le moment ou un revenu est reçu et celui ou il est dépensé. Cette fonction de la monnaie est utile car en général on ne souhaite pas dépenser...
tracking img