Monnaie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (311 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« La monnaie est comme un langage : le français que je parle n’est utile que dans la mesure où vous en faites autant ; de même que j’accepte la monnaie dans la mesure où vousl’acceptez également. » C. Ottavj, Monnaie et financement de l’économie, Hachette, 1996. « Il faut surtout éviter de se laisser abuser par le nuage de prétendu mystère qui enveloppe toutes lesdiscussions ayant trait aux banques et à la monnaie. » John Kenneth Galbraith.

La nécessité d’un instrument monétaire pour régler les échanges entre les membres d’une société estapparue très tôt. et selon les régions et les époques, la monnaie a eu des supports matériels variés : plumes, coquillages, pièces métalliques, billets de banque.
Aujourd’hui lamonnaie scripturale [1] a remplacé en grande partie les pièces et les billets.
De nouveaux instruments monétaires sont apparus, comme les cartes de crédit ou les virementsautomatiques. La monnaie s’est progressivement dématérialisée.

Le concept monnaiedésigne tout instrument de paiement accepté communément dans une société donnée. Les formes de la monnaie ontévolué pour répondre aux fonctions qu’elle devait remplir.

La monnaie c’est d’abord le moyen le plus commode pour effectuer des achats ou se libérer d’une dette.
Il faut cependantse méfier des représentations courantes comme le rappelle Frederic Mishkin [2].
- Lorsqu’on dit "avoir de la monnaie" ou encore "payer en liquide" c’est du numérairequ’il s’agit. Lamonnaie est constituée pour environ 10% par ce numéraire.
- De même, dire d’une personne "elle a de l’argent" ou "elle gagne beaucoup d’argent" cela signifie le plus souvent qu’ils’agit d’une personne "riche" et dans le second cas que son revenu est élevé. La monnaie n’est pas la richesse (le patrimoine ou la fortune) ce n’est pas non plus le revenu.
tracking img