Monnaie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 50 (12453 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Monnaie

Cours de Marianne Rubinstein, année 2007/2008

Bibliographie :
Deleplace M. (3002), Monnaie et financement de l'économie, Paris, Dunod.
Bradley X. et Descamp C. (2005), Monnaie,Banque, Financement, Paris : Dalloz.

Chapitre 1 : monnaie et banque. 4

Section 1 : Essais de présentation de la monnaie. 4

Section 2 : Le processus de la création monétaire. 10

Chapitre2 : Monnaie et activité réelle. 14

Section 1 : La théorie quantitative de la monnaie. 14

Section 2 : Le principe de dichotomie et l'équilibre général sur le marché des biens. 17

Section 3 : Théorie quantitative et encaisse réelle. 21

Chapitre 3 : Monnaie et activité réelle, l'approche keynésienne. 23

Section 1 : La demande de monnaie keynésienne. 24

Section 2 : lemécanisme de transmission d'un choc monétaire à l'économie réelle. 27

Section 3 : Le modèle ISLM : 28

Section 4 : La courbe de Philliips. 30

Chapitre 1 : monnaie et banque.

Section 1 : Essais de présentation de la monnaie.

1.1 Définition.

Définition par la fonction de la monnaie ; la monnaie est un outil de transaction, un outil de réserve et un outil étalon.

Hautrey(1879-1975) : « Certains objets trouvent dans l'usage que l'on en fait leur meilleur définition, la notion de monnaie, comme celle de cuillère ou de parapluie, mais contrairement à celle de tremblement de terre ou de bouton d'or, appartient à un groupe de notion se définissant par la fonction ou le but que chacun se propose. ». Il faut donc définir la fonction de la monnaie.

On confère 3 fonctions à lamonnaie :

- instrument de transaction

- réserve de valeur

- étalon de valeur

1.1.1 La monnaie comme instrument de transaction.

Clower distingue l'économie de troc et l'économie monétaire.

| |C1 |C2 |C3 |
|C1 |X|X |X |
|C2 |X |X |X |
|C1 |X |X |X |

Ci x Cj signifie que Cipeut être directement échangé contre CJ, on est dans une économie de troc.

Dans une économie monétaire, on passe à :

| |C1 |C2 |C3 |
|C1 |X |O |X ||C2 |O |X |X |
|C1 |X |X |X |

Chaque bien peut s'échanger contre lui-même mais tous les biens ne peuvent pas s'échanger directement entre eux ; onpasse par C3 qui est ici la monnaie d'échange. Seule la monnaie est un bien qui est instrument de transaction. La seule utilité de la monnaie est qu'elle peut être échangée, pour les autres biens, leur usage est leur utilité.

1.1.2 Monnaie comme instrument de réserve.

Économie de troc = échange instantané entre 2 biens. Monnaie = possibilité de conserver dans le temps un certain pouvoird'achat. La volonté de réserve peut avoir 2 principales raisons ; la désynchronisation des besoins (la double coïncidence des besoins n'est pas forcément simultanée) et la non-nécessité de se détacher d'un bien, grâce à la monnaie, il n'y a plus d'obligation de synchroniser les dépenses et les recettes ; pas d'obligation de double coïncidence des désirs.

On peut aussi conserver la monnaie car on...
tracking img