Monologion d'anselme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1579 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Monologion. Proslogion 1
Les deux traités rassemblés dans ce premier volume, "Monologion" et "Proslogion", ont vu le jour à deux années d’intervalle (1076-1078). Mais pendant ce court espace de temps, la pensée de S. Anselme, alors prieur et écolâtre de l’abbaye du Bec, a subi une crise et une mutation étonnantes. Immense est, en effet, le déplacement opéré depuis le "Monologion" : à uneméditation qu’on peut, à la limite, placer sous l’épithète « ontothéologique » succède une prière dont l’élan mystique est égal à la rigueur dialectique, le "Proslogion", un des plus beaux textes de toute la Tradition chrétienne.

Le Grammairien. De la vérité. La Liberté du choix. La Chute du Diable 2
Entre les deux œuvres majeures que sont le « Proslogion » (1078) et « Pourquoi un Dieu-homme » (1098),saint Anselme consacre trois traités à l'« étude de la Sainte Écriture ». S'interrogeant successivement sur : « La Vérité », « La Liberté du choix » et « La Chute du diable », il élabore les notions capitales de justice et de liberté.

La justice étant définie comme la « droiture de volonté gardée pour elle-même » et la liberté comme le « pouvoir » de la justice, l'être de l'homme trouve alorssa vérité dans la tournure suréminente de Jésus, Fils de Dieu, vers son Père toujours « plus grand » (Jn 14, 28).

Lettre sur l'incarnation du Verbe. Pourquoi un Dieu-homme 3
"Si tu veux savoir la vraie nécessité de tout ce que Christ a fait et souffert, sache que tout fut par nécessité parce que lui-même a voulu. Nulle nécessité n’a jamais précédé sa volonté... Personne ne lui a pris son âme,mais lui-même l’a déposée et prise de nouveau parce qu’il eut « pouvoir de déposer son âme et de la prendre à nouveau » (Jn 10, 18) comme lui-même le dit" (II CDH c. XVII). Ces lignes qui terminent le "Cur Deus Homo" (1098) montrent que satisfaire Dieu n’est pas autre chose que répondre, par une libre donation de soi, à l’Amour toujours plus grand, qui librement se donne comme Amour donné sansréserve. Seul cet Amour qui va « jusqu’au bout » (Jn 13, 2) de lui-même est "tel que plus grand ne se puisse penser."

La Conception virginale et le péché originel. La procession du Saint-Esprit. Lettres sur les sacrements de l'Église. Du pouvoir et de l'impuissance 4
Malgré la diversité des circonstances de leur rédaction, les derniers traités de S. Anselme forment l'exact prolongement de laréflexion menée dans les deux livres intitulés : « Pourquoi un Dieu-Homme » (1098). Ayant cherché la raison de la Donation de vie donnée que Jésus a faite « une foi pour toutes » (He 7, 27) à la croix, le docteur magnifique examine progressivement comment l'homme, pécheur en Adam, se trouve gracieusement introduit par l'Esprit Saint à l'intérieur de ce libre Amour dont plus grand ne se peut penser. Yrésonne constamment cette prière au Christ (1100) : « Je dois à ton amour plus que moi-même, d'autant que Tu es plus grand que moi pour qui Tu t'es donné toi-même et à qui Tu te promets toi-même » (Med. III; 91).

Sur l'accord de la prescience, de la prédestination et de la grâce de Dieu avec le libre choix. Prières et méditations 5

Les 19 « Prières » et les 3 « Méditations » que saint Anselmea écrites de 1070 à 1104 ne représentent pas quelque appendice de son œuvre de penseur, mais indiquent le lieu même où sa pensée a trouvé naissance et essor. Pour ce moine bénédictin, en effet, il n'est pas de parole sur la suréminence de Dieu qui ne soit d'abord parole à Dieu toujours plus grand, parole de supplication pour que soit pardonné le péché et parole de louange devant la grâce quisurabonde en la Pâque de Jésus. C'est à partir de ce même centre, christique, qu'est approché « L'Accord de la prédestination, de la prescience et de la grâce de Dieu avec le libre choix », dans un ultime et admirable traité (1108).

Correspondance 6
Dans la tradition philosophique et théologique de l'Occident, saint Anselme n'est pas seulement l'auteur génial de traités aussi fondamentaux...
tracking img