Monologue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1752 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Un homme extraordinaire, pas bavard mais très actif. Il a mûrement réfléchi pour tisser sa toile et former son organisation.

Quand tout a commencé, les choses paraissaient insurmontables. Le fossé était si grand que je me demandais si un jour seulement je pourrais te garder longtemps à mes côtés.
Au début de notre relation amoureuse, je me demandais si l’espace d’un instant je pouvais avoirle privilège de lui présenter comme celui que j’ai choisi, comme celui que j’aimais.
Je me disais que la prochaine femme qui partagerait ma vie serait la dernière, la bonne enfin celle que j’avais toujours cherché jusqu’ici.
Je me suis dis que notre histoire est si particulière que personnes ne voulait y croire, toi la première en plus de l’entourage.
C’est tout ce qui m’a convaincu, habitué àdéfier ma vie quotidienne, éternel combat pour la survie, je me suis dis, c’est la première fois que quelque chose de bien m’arrive et je voulais continuer à y croire. Dans mon obstination j’ai découvert en moi des qualités que j’avais sans doute déjà enfouit au plus profond de moi, mais dont je n’avais encore tester les limites.
J’ai pris ma patience, je l’ai mise dans un placard, oublié, je nevivais que pour toi.
En moi j’attendais ce moment qui bouleverserait ma vie, ce moment si fort où tu croirais enfin qu’entre nous une histoire d’amour est possible. Je me disais chaque jour, peut-être c’est aujourd’hui que je verrai un signe.
N’importe quel signe, un baiser, me laisser te tenir la main, ou tenir la mienne etc.
Je priais le Seigneur Dieu tout puissant pour que tu m’aimes, que tume fasses confiance. J’avais deux missions auxquelles je tenais à tous pris, la première te convaincre que tous les hommes ne sont pas indifférents à ce que tu es, que tous les hommes ne sont pas des salauds, que moi je n’en suis pas un du moins.
La deuxième de te prouver qu’un homme pouvait, et moi en l’occurrence t’aimer telle que tu es, en acceptant tes faiblesses, tes défauts, en apprécianttes qualités, en t’exhortant à continuer à aller de l’avant. Te convaincre que l’amour, oui l’amour vrai existe et que tu peux le trouver avec moi.
Aujourd’hui je ne suis même pas sûr d’y être arrivé. J’ai échoué et je crois que ce serait prétentieux de ma part de ne pas le reconnaître.
Et s’il est vrai que « ce qui fait le succès d’un mariage (je paraphraserais en disant un couple) ce n’est pasle fait de trouver le bon partenaire, mais c’est « d’être » le bon partenaire », alors je dirais que je n’ai pas été, ou je ne suis pas le bon partenaire.
Je n’ai pas été ou je ne suis pas à la hauteur de tes attentes, je reste sûr et persuadé que je peux encore trouver des ressources pour m’améliorer. Que dois-je faire de plus ?
Je ne dirais pas que j’ai tout essayé, mais j’ai essayé ce quej’ai pu, j’ai utilise tous les moyens dont je dispose pour que notre vie soit la meilleure possible. Quand je dis meilleure, je ne dis pas à la hauteur des plus grandes extravagances, mais qu’elle soit une vie simple sans artifice, sincère, digne, et pour une vie d’un jeune couple de misérables, je dirais que ce n’était pas si mal.
Peut-on contraindre le médecin à soigner et à guérir ? Il me sembleque non, car s’il use correctement des connaissances dont disposent la science sur le moment, il ne pourra en aucun cas être poursuivi, sauf pour faute professionnelle avérée.

Et moi ai-je commis une faute ? Si oui laquelle ?
Dieu seul sait combien je t’aime et combien tu occupes une place très privilégiée dans ma vie. Je n’ai demandé qu’à t’aimer, je n’ai jamais rien attendu d’autre de toi quetu m’aimes.
Je ne demandais qu’à passer ma vie avec une femme, qui s’engage, qui fonce et qui jamais ne recule. Je ne demandais qu’à grandir un peu avec cette femme et la faire grandir à mon tour. Je ne demandais qu’à construire à partir de mon amour quelques chose de grand : une famille, une maison pourquoi pas et un quotidien agréable et harmonieux rempli d’amour et d’attention.
Je ne...
tracking img