Monopole industriel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2020 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ISGP
Institut Supérieur de Gestion et de Planification

Etude de cas

Cas : Monopole Industriel
(SEITA)

Module : Théories des organisations
Groupe : 01

Elaboré par :
Melle. BFH





8ème promotion

Analyse du cas de l’atelier du Monopole industriel (SEITA)




Plan




Introduction


Identification des acteurs del’atelier………………………………………….…….3

Caractéristiques de l’organisation SEITA……………………………………..……3

Analyse des tâches et des fonctions de ces acteurs et les problèmes qu’ils rencontrent dans l’accomplissement de celles-ci ……………………………….…..4

L’impact des relations de pouvoir et des rapports d’affinités spontanées sur les relations entre les individus…………………………………………………………..4

Analyse du questionnaire……………………………………………………………..5Les différents rapports entre les groupes de l’atelier……………………………….7

Conclusion






Cas de l’atelier du Monopole industriel (SEITA)

Introduction :
L’étude de ce cas a pour objet d’observer les sources et les conditions du phénomène bureaucratique et d’aborder les relations de pouvoir entre individus et groupes dans une organisation.
Le Monopole industriel est une grandeorganisation qui fabrique un produit de consommation dont la vente est assurée par les services fiscaux. La démarche s’appuie sur une étude intensive, menée par M. Crozier dans trois usines de la région parisienne et sur une étude complémentaire menée dans vingt usines en province. Les usines parisiennes peuvent être considérées comme modèle idéal, d’organisation du Monopole.

Identificationdes acteurs de l’atelier :

Dans les ateliers étudiés, on trouve trois catégories de personnels :

1. Les ouvriers de production : majorité des femmes, elles sont divisées en deux groupes homogènes ; conductrices de machines/manutentionnaires. Distinguées par leur ancienneté dans l’atelier elles sont toutes faiblement qualifiées et sont payées au rendement.
2. Les ouvriersd’entretien : ouvriers qualifiés, titulaires d’un CAP et qui dépendent hiérarchiquement d’ingénieurs extérieurs à l’atelier.
3. Les chefs d’atelier : sont les contremaitres.


Caractéristiques de l’organisation SEITA :

* Un espace professionnel divisé, avec des rôles professionnels distincts, peu de coopération entre les individus;
* Une organisation technique très bureaucratique,tout est rationalisé et les tâches de chacun sont soigneusement spécifiées ;
* Univers bien réglé, rien n’est laissé au hasard. Normes et règles préalablement établies de manières scientifiques.



Analyse des tâches et des fonctions de ces acteurs et les problèmes qu’ils rencontrent dans l’accomplissement de celles-ci :

Les ouvrières de production : n’ont pas de crainte vis-à-vis duchef d’atelier, sont très peu respectueuses à l’égard de leur chef d’atelier, elles ne respectent pas les consignes, ne leur obéissent pas. Elles sont très hostiles à l’égard des ouvriers d’entretien ; elles considèrent qu’ils ne font pas grand chose pour réparer les machines.

Les ouvriers d’entretien : considèrent les ouvrières de production comme leurs subordonnées, estiment qu’ellestravaillent mal et qu’elles négligent leurs machines, c’est pour cela qu’il y a des pannes, ils méprisent les chefs d’atelier car ils sont incompétents.

Les chefs d’atelier : sont résignés et ont du mal à se faire obéir.


L’impact des relations de pouvoir et des rapports d’affinités spontanées sur les relations entre les individus :

« Dans une organisation, les individus ont de bonnes oude mauvaises relations les uns avec les autres en fonction de la relation de pouvoir qui les lie »

La relation de pouvoir, c'est la capacité qu'a un individu d'agir sur un autre individu.
dans cet atelier, les ouvriers d'entretien sont les seuls qui possèdent le savoir nécessaire pour surmonter des problèmes cruciaux tels que les pannes de machines, ce qui leur donne...
tracking img