Monoprix

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1031 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TES2
Explication de texte philosophique


-------------------------------------------------




-------------------------------------------------



Claude Lévi-Strauss est né en 1908 à Bruxelles. C’est unethnologue français et un professeur d’anthropologie au Collège de France, qui a exercé une influence décisive sur les sciences humaines dans la seconde moitié du XXème siècle en étant notamment l'une des figures fondatrices de la pensée structuraliste. Le structuralisme est un courant des sciences humaines qui s'inspire du modèle linguistique et appréhende la réalité sociale comme un ensembleformel de relations entre des éléments symboliques.
Ce texte est extrait des Entretiens avec Lévi-Strauss_ de Georges Charbonnier. Ici, selon Lévi-Strauss le langage est le fondement de la culture. Celle-ci, ne peut-être assimilée que si les êtres communiquent entre eux, que s’ils utilisent le langage. Tout d’abord, le langage serait l’outil essentiel à l’éducation, à l’assimilationde la culture. Et enfin, le langage permettrait la création puis la compréhension des différentes branches de la culture.
Alors nous pouvons nous demander si le langage résulte de l’apprentissage culturel et en quel sens la culture est issue de la communication entre les êtres humains


Tout d’abord, nous pouvons définir lelangage comme la faculté à communiquer, à s’exprimer. Le langage est un ensemble de codes de signe, qui est la langue, et c’est une mise en œuvre individuelle d’énonciation, qui est la parole. C’est « le fait culturel par excellence » car c’est le fondement de la culture. L’homme nait avec des aptitudes, c'est-à-dire qu’il est déterminé à l’avance à ce don de la parole que la nature lui a permisd’acquérir au cours des siècles. Or sans habitudes, sans exercices, cette faculté peut rester inutilisée. Car le langage ne nous vient pas des gènes, nous ne naissons pas avec la parole infuse. Il nous provient de la tradition externe, c'est-à-dire que nous apprenons à l’utiliser tout au long de notre socialisation primaire. Celui-ci va en effet nous permettre d’intégrer la culture de notre société : c’estl’instrument essentiel. En d’autres termes c’est le moyen privilégié car l’homme doit communiquer pour faire valoir ces droits, ces pensées. Sans ce langage, il n’y aurait pas de communication entre les êtres humains. Il n’y aurait donc pas de liens sociaux qui se créeraient. Le langage est donc le moyen essentiel de faire vivre les hommes entre eux. Ils ont créé des institutions, des formulesscientifiques pour expliquer l’origine du monde, des coutumes, avec des mots. Un enfant apprend, assimile, intègre la culture avec ses mêmes mots. De même qu’il apprend les normes et les valeurs de sa société en étant réprimandé ou exhorté. L’enfant va intégrer ses erreurs, et donc les bonnes manières, en se faisant reprendre par ses parents. L’homme a donc créé le langage pour comprendre et sefaire comprendre. Ce n’est qu’une production artificielle qui a permis la création de l’Humanité et de toute sa culture.


Dans un deuxième temps, le langage permet d’expliquer ouvertement son opinion, il permet de donner des signes de sa présence, de son existence. L’homme, en créant le langage, a osé élaborer des systèmes culturels. C'est-à-direque pour comprendre le monde qui l’entoure, pouvoir faire telle ou telle chose, expliquer un certain phénomène, l’Homme a conçu des codes : c’est un ensemble de coutumes ou de règles parfois écrites, qu'il est convenu de respecter dans une matière, dans un domaine, dans un milieu donné. Par exemple, pour pouvoir se nourrir, l’Homme a créé l’outil pour chasser, pour facilité la préparation, d’un...
tracking img