Monsieur pruhomme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1839 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’éloge et le blâme : le portait satirique

Ghislaine Zaneboni, professeur au lycée Jules Ferry à Cannes (06)

ghislaine.zaneboni@wanadoo.fr

Monsieur Prudhomme

Il est grave : il est maire et père de famille.
Son faux-col engloutit son oreille. Ses yeux
Dans un rêve sans fin flottent, insoucieux,
Et le printemps en fleur sur ses pantoufles brille.

Que lui fait l'astre d'or, quelui fait la charmille1
Où l'oiseau chante à l'ombre, et que lui font les cieux,
Et les prés verts et les gazons silencieux ?
Monsieur Prudhomme songe à marier sa fille

Avec Monsieur Machin, un jeune homme cossu.
Il est juste-milieu2, botaniste et pansu.
Quant aux faiseurs de vers, ces vauriens, ces maroufles,

Ces fainéants barbus, mal peignés, il les a
Plus en horreur que son éternelcoryza3,
Et le printemps en fleur brille sur ses pantoufles.

Paul Verlaine, Poèmes Saturniens (1866)

(1) Berceau de verdure
(2) Partisan d’un gouvernement modéré défini par Louis-Philippe (Monarchie de Juillet)
(3) Rhume de cerveau

Pour lancer le commentaire

questions d'observation
1.Comparez les vers 4 et 14. Qu’en concluez-vous ?
2.Identifiez et commentez le procédé présentdans les vers 5 à 9.
3.Repérez et analysez les tonalités du poème.

questions d'analyse, d'interpretation ou de commentaire
1.Identifiez et analysez les différents portraits brossés dans le poème.
2.Quelle impression l’auteur veut-il produire par cette succession de portraits ?

Proposition de corrigé
questions d'observation
4.Comparez les vers 4 et 14. Qu’en concluez-vous ? Lesvers 4 et 14 sont pratiquement identiques. Seule une reprise en chiasme entre “ brille ” et “ pantoufles ” les différencie. Du point de vue formel, parfait équilibre et harmonie : rythme très régulier, accentuation par 4, allitération en [f] au centre du vers qui reprend celle du vers précédent, emphase et poésie formelle.
Mais du point de vue du signifié, décochage burlesque et donc emphaseironique. Le mot “ pantoufle ” est plein de dérision, absolument anti-poétique, d’autant qu’il rime avec “ maroufles ” et la reprise en chiasme lui permet de clore stratégiquement le poème.
Du point de vue symbolique, la “ pantoufle ” représente le grief majeur que Verlaine fait au personnage, évoque la mollesse, l’attachement au confort, au dedans et donc l’absence de toute aspiration poétique, detout esprit d’aventure, de contestation. Ainsi, le seul rapport que le bourgeois Monsieur Prudhomme entretient avec la nature, c’est l’éclat factice de ses pantoufles brodées.

5.Identifiez et commentez le procédé présent dans les vers 5 à 9. Les vers 5, 6, 7 constituent une interrogation rhétorique posée par le poète. Là encore, parfaite harmonie, balancement binaire, périphrase précieuse,emphase poétique et ironique. Cette question interroge sur le rapport de Monsieur Prudhomme avec la nature, et donc la poésie (“ Où l’oiseau chante à l’ombre ”) et l’effet qu’elles pourraient produire sur lui. La réponse sous-entendue est “ Rien car… ” et les vers 9 et 10 complètent la réponse :
“ Monsieur Prudhomme songe à marier sa fille
Avec Monsieur Machin, un jeune homme cossu. ”

6.Repérezet analysez les tonalités du poème.
Poésie formelle souvent emphatique mais ironique, ce que signalent non seulement le signifié mais les nombreux rejets et enjambements qui désarticulent le rythme du sonnet. Elle n’est là que pour faire ressortir de façon burlesque la charge caricaturale et la dimension satirique. Le poème devient franchement polémique quand Verlaine présente le point de vue deMonsieur Prudhomme sur les poètes.

questions d'analyse, d'interpretation ou de commentaire
3.Identifiez et analysez les différents portraits brossés dans le poème.
4.Quelle impression l’auteur veut-il produire par cette succession de portraits ?

On peut s’inspirer pour la correction du plan suivant :

(Introduction) Le dernier tiers du XIXe siècle voit s’instaurer le règne du...
tracking img