Monsieur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (277 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’adaptation du Plan de réforme de l’éducation a donné lieu à l’élaboration de nouveaux
curricula. Les objectifs susmentionnés ont été énoncés dans lesprogrammes d’études élaborés
en 1997 et appliqués en 1998. Le curriculum d’études sociales, en particulier, compte un
certain nombre d’objectifs détaillés concernantl’identité du Liban en tant qu’État arabe, le
respect et l’acceptation d’autrui, la tolérance, la valeur de la liberté personnelle et des droits
de l’homme, etc.(Liban, Ministère de l’éducation, 1997). On peut certes dire que les éléments
obligatoires, à savoir le plan pédagogique, le cadre des enseignements, les plansd’études et
les manuels scolaires, sont bien conçus pour promouvoir l’unité sociale et une éducation
citoyenne au Liban. Il n’en demeure pas moins que ce qui compteréellement, en définitive, ce
sont les pratiques éducatives et les résultats de l’apprentissage. C’est là qu’intervient
l’enseignant. Celui-ci est l’élément déterminantdu succès ou de l’échec de tout plan éducatif.
Étant eux-mêmes membres de communautés qui font partie de la société en général, il n’y a
rien d’étonnant à ceque nombre d’enseignants apportent en classe leurs problèmes sociaux et
leur vision personnelle des choses. Dans la formation qui leur est dispensée, il faut doncfaire
porter les efforts sur les attitudes et les compétences des enseignants afin de susciter chez eux
des attitudes positives et d’améliorer leurs compétences.Si les enseignants ne sont pas
convaincus de l’importance de la cohésion sociale et de l’unité nationale, on ne peut espérer
aucun progrès dans le pays.
tracking img