Montaigne et la viellesse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8135 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pour Montaigne, la vieillesse est l'âge des loisirs, de la liberté, de la cessation de ce qu'il appelle "l'embesognement", qui est le fait de la jeunesse, laquelle s'y adonne avec d'autant plus d'ardeur qu'elle n'est pas consciente du temps qui passe puisqu'elle croit en avoir beaucoup en réserve. Le vieillard pour qui l'avenir se rétrécit comme une peau de chagrin connaît la valeur du tempsprésent et l'alternance des biens et des maux. « L’expérience m’a encore appris ceci, que nous nous perdons d’impatience. Les maux ont leur vie et leurs bornes, leur maladie et leur santé ». Au vieillard et à lui seul il est donné de vivre un rapport équilibré au corps. « Il faut ordonner à l’âme non de se tirer à quartier, de s’entretenir à part, de mépriser et d’abandonner le corps (aussi ne lesaurait-elle faire que par quelque singerie contrefaite), mais de se rallier à lui, de l’embrasser, le chérir, le contrôler, le conseiller et ramener quand il se fourvoie, l’épouser en somme et lui servir de mari ». Et de conclure l'auteur de l'article: « La vieillesse est ainsi l’âge où nous vivons l’intégralité de notre condition d’homme, et non seulement une partie tronquée de cette condition ».Extrait
« La plus grande chose au monde, écrit Montaigne, est de savoir être à soi » : et c’est cela qui est donné avant tout à cet âge qu’est la vieillesse.

Texte

Montaigne et la vieillesse.
Une philosophie des âges de la vie

– I –
La vieillesse (c’est le terme que j’utiliserai ici, même s’il ne comporte évidement aucune connotation péjorative, ni d’ailleurs n’implique un âgecanonique – Montaigne, dont je vais parler –, est mort à 59 ans), la vieillesse n’est pas seulement un fait biologique, caractérisé par des phénomènes de nécrose cellulaire. Elle est aussi une figure symbolique, comme l’est tout âge de la vie. Et une des choses qui distingue toute vie humaine d’une vie simplement animale est le caractère initiatique de cette symbolisation des âges.
Dans la philosophielatine, le thème de la vieillesse apparaît ainsi en général lié à un autre – celui de l’otium (de l’oisiveté, du loisir). Le dilemme central peut être résumé ainsi : engagement dans la vie sociale et civique ou, au contraire, désengagement, vie de loisir et de retraite en soi-même. Stoïcisme ou épicurisme ? Car le stoïcisme ordonne à chaque homme qu’il prenne sa part aux tâches de la cité, alors quel’épicurisme, à l’inverse, lui recommande de « vivre caché » loin du tumulte public, dans la seule proximité de soi-même et de quelques amis. S’opposent ici deux conceptions de la liberté humaine : la liberté est-elle une présence ininterrompue, volontaire et combative aux exigences que nous impose la vie, un effort perpétuel pour être à la hauteur de ce que le destin nous impose, voire même dedevancer l’évènement ou, au contraire, la liberté est-elle une retraite loin de ces sollicitations dans un retour à soi comme à une forteresse privée et retirée de toute domination totalitaire, à commencer par la tyrannie du devoir public ?
Cicéron et Sénèque sont stoïciens – ils pensent que chaque homme doit se donner à une totalité qui est plus importante que tout individu, en jouant pourcommencer son rôle dans la vie publique. Eux-mêmes n’ont pas manqué d’accomplir cette tâche publique, d’y consacrer même leur vie, pour ainsi dire jusqu’à leur mort – puisque Cicéron fera partie de la liste des proscrits de Marc-Antoine, et que Sénèque recevra de Néron l’ordre de se donner la mort. Ce qui est étonnant, c’est que tous deux, cependant, ont pris la défense de l’otium, en introduisant ainsiune certaine dose d’épicurisme dans leur stoïcisme et en prônant cette morale du désengagement, du loisir et du repos, contre celle de l’activité, de l’engagement total et de la tension de l’âme qui constituait l’idéal de vertu des stoïciens.
Il n’y a moins ici mélange éclectique, qu’articulation rigoureuse des plans. Et cette articulation se fonde sur la distinction des âges de la vie....
tracking img