Montaigne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1044 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1. INTRODUCTION

Cette note a pour objet de dégager les grandes lignes caractéristiques de l’approche humaniste de Michel de Montaigne dans le texte intitulé « De l’institution des enfants » extrait du Livre I, chapitre 26 des Essais .

Il convient en liminaire de rappeler que l’approche humaniste est anthropocentrique et s’oppose au théocentrisme propre à l’époque médiévale.

ThéocentrismeHumanisme
1. Le Dieu créateur est à l'origine de toutes choses ; 2. Toute créature est une manifestation plus ou moins proche de la perfection divine et chaque être occupe dans la création une place immuable; 3. L'homme est au sommet de la hiérarchie des créatures et toutes les choses ont été créées pour lui, mais pour qu'il rende grâce à Dieu; 4. Dieu est le centre commun de toutes lescréatures et tout ce qui existe a nécessairement Dieu comme fin; 5. Ce monde ordonné et hiérarchisé est stable et définitif. 1. L'homme est placé au milieu du monde , il est une créature privilégiée, dotée de la raison et de l'intelligence, et il est conscient de sa supériorité sur les autres créatures. 2. L'homme est le maître et l'artisan de son destin (" pouvoir arbitral de se modeler et de se façonnerlui-même ").

2. LES GRANDES LIGNES DU TEXTE « DE L’INSTITUTION DES ENFANTS »

Le texte de Michel de Montaigne aborde la question de l’éducation des enfants non plus sous l’angle de la scolastique mais de l’humaniste de la Renaissance. Ce qui est privilégié comme le résume Michel de Montaigne « c’est la tête bien faite que bien pleine ».

Le discours pédagogique humaniste , que Michel deMontaigne développe, a comme principes :

1. Le respect de la personnalité de l'enfant;
2. Un dialogue continu entre le maître et l'élève;
3. La connaissance des auteurs anciens;
4. L'ouverture sur le monde.

Apparaît dans le texte le pessimisme fondamental de Michel de Montaigne qui est un des traits de son approche humaniste.


Thèmes Texte Commentaire
Le respect de lapersonnalité de l'enfant Je ne veux pas qu’il invente et parle seul, je veux qu’il écoute son disciple parler à son tour. Socrate et depuis Arcesilas faisaient premièrement parler leurs disciples, et puis ils parlaient à eux. « Obest plerumque iis qui discere volunt auctoritas eorum qui docent. » Le Maître doit écouter le disciple comme Socrate pouvait le faire, car l’humaniste Montaigne part du postulatque l’enfant est digne d’être écouté.
Il est bon qu’il le fasse trotter devant lui pour juger de son train, et juger jusques à quel point il se doit ravaler pour s’accommoder à sa force.A faute de cette proportion, nous gâtons tout ; Le Maître doit partir des potentialités de l’enfant : « le laisser trotter devant lui ».Le Maître doit « se ravaler » alors que dans l’éducation scolastique c’estl’élève qui est ravalé.Le souci du Maître est de ne pas « gâter » l’enfant, c’est à dire ignorer ses potentialités , voire les ignorer et donc les perdre.

Thèmes Texte Commentaire
Un dialogue continu entre le maître et l'élève je voudrais aussi qu’on fût soigneux de lui choisir un conducteur qui eût plutôt la tête bien faite que bien pleine, et qu’on y requît tous les deux, mais plus les mœurs etl’entendement que la science ; et qu’il se conduisît en sa charge d’une nouvelle manière. Le Maître doit être un pédagogue, « un conducteur » plus qu’un savant car la finalité de l’éducation humaniste est de faire accéder l’enfant au statut d’homme : »
On ne cesse de criailler à nos oreilles, comme qui verserait dans un entonnoir, et notre charge ce n’est que redire ce qu’on nous a dit. Jevoudrais qu’il corrigeât cette partie, et que, de belle arrivée.« Le plus souvent l’autorité de ceux qui enseignent nuit à ceux qui veulent apprendre », Cicéron, De la nature des dieux, I, 5. L’enseignement humaniste est basé sur un dialogue et non plus sur les arguments d’autorité comme dans l’enseignement médiéval .
Qu’il ne lui demande pas seulement compte des mots de sa leçon, mais du sens...
tracking img