Montrez en quoi les contes « une fâcheuse compagnie » et « le vieux payen » sont représentatifs de l’art de jacques ferron.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (513 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet de dissertation :
Montrez en quoi les contes « Une fâcheuse compagnie » et « Le vieux payen » sont représentatifs de l’art de Jacques Ferron.
1. Dans ces deux contes, on trouve une bonnedose de moquerie, comme il y en a souvent chez cet auteur :
1.1 Dans « Une fâcheuse compagnie », le médecin, personnage officiel, fait l’objet de raillerie.
- Les cochons rient de lui, ils «trottent derrière [lui] avec de joyeux grognements » (p. 62).
- Le docteur se moque de lui-même, il parle de son coin du coeur « obscur, quelque peu truffé » (p. 62) que les cochons ont découvert.
1.2Dans « Le vieux payen », on rit aux dépens de l’habitant et du curé.
- l’habitant est décrit comme un mécréant qui assiste à la messe avec « l’esprit sur le perron de l’église ou au magasin du village» (p. 203).
- Le curé est en colère, car il est obligé de donner l’absolution (« l’absoute ») à ce vieux mécréant : « Je t’ai donné la clé du paradis, espèce de vieux payen. Dans une paroisse pluscivilisée, tu t’imagines bien que tu ne l’aurais pas eue » (p. 203), lui dit-il.
2. Dans ces deux contes, l’écrivain montre son admiration pour les gens modestes :
2.1 Avec « Une fâcheusecompagnie », l’écrivain met en valeur les qualités des pêcheurs de Gaspésie.
- Il parle de l’influence de la mer, qui leur donne un régime de vie « moins mesquin, favorisant l’entraide et la société » (p.60).
- À la fin du conte, il dit que les pêcheurs l’on reçu « avec une politesse exquise » (p. 63) alors qu’ils auraient pu se moquer de lui.
2.2 Dans « Le vieux payen », il rend hommage au couragedes colons québécois.
- La terre de l’habitant est « sans une souche, sans une roche, bien bâtie, bien clôturée, une terre de trente vaches, comme on voit dans les vieilles paroisses » (p. 202).- La communauté (la « colonie ») veut rendre hommage à cet homme qui a descendu « le ciel sur la terre en humanisant soixante arpents de sauvagerie » (p. 202).
3. Les deux récits sont marqués par...
tracking img