Morgan le Fay_Frederick Sandys - Analyse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1346 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
MORGAN LE FAY
Frederick Sandys

I. L’œuvre

Titre : Morgan Le Fay
Année : 1864
Nature : Peinture, Huile sur toile
Auteur : Frederick Sandys
Dimensions : Hauteur : 618 mm ; Largeur : 437 mm
Lieu de conservation : Musée et galerie d'art Birmingham

II. L'auteur

Anthony Frederick Augustus Sandys, dit Frederick Sandys, est né le 1er mai 1829 à Norwich d'un père teinturier. Sasœur, Emma Sandys, fut également une artiste. Il est mort le 25 juin 1904 à Londres. Il est connu pour avoir été un peintre, illustrateur et dessinateur britannique très préraphaélite (recherche du sens du détail, du réalisme et des couleurs vives propres aux primitifs italiens, prédécesseur de Raphaël) de l'époque victorienne. Il s'inspirait beaucoup de la poésie, de l'histoire et de la mythologie.Son mécène était le révérend James Burwer. Il reçut ses premières leçons de peinture de son père, qui lui découvrit un talent inné pour composer des dessins très beaux et soignés. Il commença sa carrière en peignant des portraits et des illustrations d'objets anciens. Il déménagea par la suite à Londres et travailla comme dessinateur pour des graveurs de bois. L'un de ses croquis, la caricatured'une peinture de Millais, impressionna tellement Dante Rossetti qu'ils se lièrent d'amitié et habitèrent ensemble. Tout comme Rossini, Sandys était fasciné par l'art et les objets japonais, et utilisait donc de nombreux éléments japonais qu'il avait achetés dans ses peintures (par exemple, le kimono-tunique noir ensorcelé par Morgan).
Son mode de vie insouciant de bohémien l'accabla de dettessans fin. Il abandonna sa première femme, eu une brève relation avec une gitane puis une longue relation avec une jeune actrice qui donna naissance à neuf enfants.
Il rencontra la femme qui lui servit de modèle pour la peinture de Morgan Le Fay dans un camp de gitans de Rome.

III. Description de l’œuvre

La peinture représente, au centre du premier plan, une jeune femme, qu'on peutsupposer sorcière, portant des peaux animales et des tissus colorés. Elle semble riche par la manière dont elle est habillée (tissus dorés, peau de léopard). Elle possède des cheveux roux cuivrés lâchés et porte une cape et une sorte de tablier autour de ses hanches. Elle attire toute l'attention. On remarque une profusion de couleurs et de tissus différents (soie, velours,...). La jeune femme semblepasser la flamme d'une lampe sur un kimono noir sans doute en soie portant d'étranges emblèmes ; on devine qu'elle est en train de jeter un sort. Elle a l'air occupée et paraît dans une sorte de transe. On décèle aussi sur son tablier des symboles cabalistiques, peut-être des dieux égyptiens avec de références à la magie. On remarque également une sorte de coffre ouvert contenant diverses lotions etpotions mystérieuses dans des fioles empoussiérées.
Un feu brûle à l'arrière-plan, où l'on remarque également, sur la droite, un énorme métier à tisser. Le fond est sombre et terne, ce qui forme un contraste avec les couleurs éclatantes de la tenue du personnage.
On compte au total deux sources de lumière : la robe dorée de la sorcière et le coucher de soleil qu'on aperçoit par la fenêtredans le coin supérieur droit, qui fait aussi penser que la nuit vient. Par cette même fenêtre, on entrevoit un lac.
Le tableau semble de façon générale représenter un certain chaos, avec les restes de tissus et l'herbe qui parsèment le sol de la pièce, et les livres ouverts abandonnés par terre.

IV. Analyse de l’œuvre

Plusieurs points à analyser :
Les cheveux roux de la sorcière sontlâchés, ceux qui évoquent une certaine sauvagerie, un caractère bestial et des mœurs légères, qui vont avec sa posture magistrale et toute l'attention qu'elle attire. De plus, la rousseur était en général mal perçue. → On retrouve une personnification des sorcières dans ce personnage marginal.
Des éléments primitifs sont représentés : des peaux d'animaux (qui rappellent cette dimension...
tracking img