Moteur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1717 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MOTEUR ELECTRIQUE

.

-moteurs écologiques - moteurs écologiques - moteurs écologiques - moteurs écologiques - moteurs écologiques-



C'est en 1851, que J. Raffard invente et met en circulation la première automobile électrique. Cependant, le moteur électrique fut délaissé au profit des moteurs thermiques à causes de son poids trop élevé et du manque de ressource de lapart des centrales de l'époque pour pouvoir les recharger.

Ce n'est qu'à partir des années 70 que de nouvelles recherches scientifiques sont effectuées. Ce changement de position s'explique par la prévention faite sur l'environnement et le faible niveau des énergies fossiles.

Un moteur est un dispositif transformant de l'énergie électrique en énergie mécanique. La réciproque estpossible, il s'agit alors d'un alternateur. Ce dernier est inventé par Sébastien Ziani De Ferranti. Son principe est encore utilisé dans les alternateurs industriels actuels.

[I schéma 1 tpe..jpg]



A. Explications théoriques

1. Le stator

Le stator est aussi appelé inducteur, il correspond à la partie fixe du moteur, c'est un cylindre creux, muni de deux aimants permanent,en forme de demi-cercle ancrés au système.

Un aimant permanent a pour intérêt d'être chargé et de produire un champs magnétique naturellement. C'est un métal tel que le cobalt, le fer et le nickel qui attirent d'autres métaux comme le fer ou l'acier.

[I schéma 2 tpe.jpg]



2. Le rotor

Le rotor porte aussi l'appellation d'induit, il est la partie mobile du mécanisme,il tourne à l'intérieur du stator. Dans le cas d'un rotor bobiné, celui-ci est constitué d'un axe central où sont fixés trois bras perpendiculaire, alignés dans un seul plan et qui ont un écart de 120° les uns des autres. Chaque bobine étant une phase, le rotor est dit triphasé.

[I schéma 3 tpe.jpg]



3. Principe

Deux grand type de moteur existe, les moteurs synchrones etles moteurs asynchrones. Leur principe est identique, leur seule divergence réside au niveau du rotor.

En effet, un moteur synchrone est composé d'un aimant permanent, sont champs magnétique est constant, il est donc autonome. A contrario, un moteur asynchrone est constitué d'un rotor a aiment bobiné,( c'est à dire qu'un fil électrique est enroulé en bobine, parcouru d'un courant il génèrealors un champs magnétique identique à celui d'un aimant permanent ), il doit de ce fait être alimenté en courant.

Dans le cas d'un moteur synchrone, lorsque le circuit électrique est fermé, l'électricité arrive aux bornes des balais et parcours successivement les aimants bobiné. Une anomalie magnétique N/S se forme entre le rotor et le stator : les charges de signe opposé s'attirent etcelle de même signe se repoussent. Au final, le rotor tourne pour normaliser l'anomalie.

De plus, dans le cas d'un moteur synchrone, la vitesse du rotor est la même que celle du champs magnétique, la réaction des charges est immédiate. Cette observation le différencie d'un moteur asynchrone : ayant des aimants permanent, le rotor a toujours un léger temps de retard sur le stator car ils nese repoussent ou ne s'attirent pas instantanément, il y a un léger temps de réaction.



4. Étude de cas : l'ajout d'un réducteur

Un moteur électrique de base tourne relativement vite, 3000 tr/min minimum. De ce fait, son couple de moteur est faible. Globalement, en ajoutant un réducteur, on y remédie.

Il est constitué d'engrenages qui réduises la vitesse. Plus la vitesse estdiminue et plus le nombre de couple à la sortie augmente.

Néanmoins, ce dispositif comporte des inconvénients. Le principal étant les pertes énergétiques liées à la résistance interne de l'appareil. Celle-ci sont parfois supérieur aux pertes du moteur lui-même.

Un réducteur est donc intéressent lorsque certains systèmes électriques nécessitent une démultiplication, comme les...
tracking img