Mouarf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1257 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Deux méthodes pour constituer un échantillon :

1) Méthode probabiliste : sélection de l'échantillon par tirage aléatoire dans
la population-mère. Chaque individu statistique doit avoir exactement la
même chance que les autres de participer à l'enquête (c’est la méthode la plus rigoureuse).

On distingue 4 méthodes :

* Echantillonnage aléatoire simple : Vous devez dresser uneliste de toutes les unités incluses dans la population observée pour sélectionner un échantillon aléatoire simple. Un échantillonnage
aléatoire simple peut s'effectuer avec ou sans remise.

* Chaque membre d'une population a une chance égale d'être inclus à l'intérieur de l'échantillon.
* Chaque combinaison de membres de la population a aussi une chance égale de composer l'échantillon.* Echantillonnage aléatoire systématique :

* Numéroter de 1 à N les unités incluses dans votre base de sondage (où N est la taille de la population totale).
2
* Déterminer l'intervalle d'échantillonnage ou pas de sondage (K) en divisant la population N par la taille de l'échantillon que vous désirez obtenir.
3
* Sélectionner au hasard un nombre entre 1 et K. Ce nombres'appelle l'origine choisie au hasard.
4
* Sélectionner chaque K ème unité après ce premier nombre.

* Echantillonnage stratifié :

* On divise la population en groupes homogènes (appelés strates), qui sont mutuellement exclusifs (selon l'âge, le sexe, la province de résidence, le revenu, etc.)
2
* On sélectionne à partir de chaque strate des échantillons indépendants.

* Onpeut utiliser n'importe quelle des méthodes d'échantillonnage3 La méthode d'échantillonnage peut varier d'une strate à une autre.

* Echantillonnage en grappes et à plusieurs degré :

* Si la population est répartie sur M grappes (usines, établissements d'enseignement, subdivisions électorales) :

* 1 1er degré : choisir un échantillon de m grappes.
* 2 2ème degré : réaliser uneenquête dans chacune des m grappes :

- soit auprès de tous les éléments (dits aussi unités secondaires)
sondage par grappes.

-soit en désignant des échantillons d'unités secondaires : sondage àdeux degrés

2) Méthode non-probabiliste : La méthode des quotas : elle consiste à définir à priori les caractéristiques de l’échantillon selon un certain nombre de critères (sexe, âge, numéro de la carte d’identité Nationale, lieu d’habitation,…)

Exemple : l’échantillon (quotas) devra comporter lesproportions donnes de la population .
(par exemple 45% d'hommes et 55% de femmes)

* Avantages : L'échantillonnage par quotas est généralement moins
coûteux que l'échantillonnage aléatoire. Il est également facile à
administrer.
* Inconvénients : Certaines unités peuvent n'avoir aucune chance d'être
sélectionnées.

* La méthode des itinéraires : on impose auxenquêteurs certains consignes a suivre concernant leur itinéraire.

* Avantages : Objectif: reproduire un certain tirage aléatoire des enquêtés, sans donner explicitement des noms et adresses à l'enquêteur.
* Inconvénients : échantillon biaisé, c’est la dispersion des interviews
St

Exemple : prenez une route (x) jusqu'au rond-point, tournez vers la gauche et faites une interview a chaquetrois premières portes.
St

II. Taille de l’échantillon :

*La bonne question :
* Est-ce qu'un échantillon de taille 500 suffit pour une population de 10 000 ?
* Quelle est la taille de l'échantillon qui assure tel degré précision ?

! Il est impossible de répondre par oui ou par non à la première question. Un échantillon doit fournir une estimation aussi...
tracking img