Moyen age

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2982 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Moyen Age

Avec les invasions, l'Empire romain s'effondre et laisse la place à des royaumes barbares. L'un de ces royaumes, celui des Francs en Gaule, donne son nom à notre pays.

1. La naissance de la France : un État royal, une capitale.
A) Des royaumes francs à l'empire de Charlemagne : le haut Moyen Age.

• Le royaume franc, dynastie des Mérovingiens.

– Clovis(466-511), succède à son père vers 481. Rapidement, il s'impose comme le premier roi de France par ses victoires (Soissons, Tolbiac) sur les autres peuples barbares et par la constitution d'un grand royaume franc.

– Le baptême de Clovis à Reims est l'évènement fondateur de son règne. Il permet au roi d'obtenir le soutien de l'Église et fait de la France la « fille ainée de l'Église ».
AprèsClovis, la dynastie mérovingienne s'affaiblit progressivement. Les rois mérovingiens appelés « rois fainéants » sont dépourvus de tout pouvoir.

• L'empire de Charlemagne, dynastie des Carolingiens.

– À la fin du 7e siècle, une famille aristocratique accapare le pouvoir. L'un des ses représentants, Pépin le Bref (fils de Charles Martel), qui arrêta les Arabes à Poitiers en 732, fonde ladynastie carolingienne en 751. Son fils, Charlemagne (742-814), soumet une grande partie de l'Occident, se dote d'une capitale grandiose (Aix la Chapelle) et reçoit la couronne impériale des mains du pape en 800.

– Charlemagne gouverne l'Empire à l'aide de comtes et de missi dominici (=envoyés du maitre) et s'appuie sur l'Église pour rénover l'État. Il fait de la vassalité un des rouages desa politique.
La renaissance carolingienne s'exprime dans l'art (architecture, orfèvrerie) et dans la production littéraire (histoire et pensée politique).

– Louis 1er le Pieux, qui succède à son père Charlemagne, parvient à conserver l'unité de l'Empire. Son fils ainé Lothaire 1er veut diriger seul tout l'Empire. Ses deux frères se liguent alors contre lui et s'engagent avec les « sermentsde Strasbourg », le 14 février 842, à se prêter une aide mutuelle.
Lors du traité de Verdun, en 843, l'empire carolingien est partagé en trois royaumes d'égale importance et totalement indépendants. On considère souvent cet événement comme l'acte de naissance de l'Europe.

B) Le rassemblement par les rois capétiens (10e, 12e siècles) : le début du Moyen Age classique.

– Au 9e siècle,les Grands du royaume décident de choisir eux-même leur roi. En 987, Hugues Capet, élu par ses paires fonde la dynastie capétienne, qui gouverne le pays sans interruption jusqu'en 1789. Héritier de la dynastie carolingienne, Hugues Capet est sacré roi de France.
En faisant du roi l'intermédiaire entre Dieu et son peuple, ce sacre lui confère un statut exceptionnel. Rite d'initiation, il transformele roi jusque-là désigné par la coutume en un roi sacralisé par l'onction divine qui lui dispense l'Église.

– Le sacre existe depuis les Carolingiens, mais les Capétiens codifient la cérémonie dans ses moindres détails. Le rituel du sacre, qui se déroule dans la cathédrale de Reims, comprend des gestes symboliques où se mêlent traditions bibliques, romaines et germaniques et se déroule enplusieurs temps :

✓ L'onction : l'archevêque applique sur le front du roi le saint-chrême contenu dans la sainte ampoule, apportée par une colombe à Clovis.
✓ La remise des insignes royaux : l'épée et les éperons, une tunique bleue, l'anneau, le sceptre et la main de la justice.
✓ Le couronnement : l'archevêque et les grands du royaume déposent sur la tête du roi la couronne.✓ Le toucher des écrouelles : le sacre confère au roi de France le privilège de guérir miraculeusement une maladie de peau en les touchant.

– En dehors du sacre, le roi de France à d'autres atouts : suzerain suprême, il n'est le vassal de personne. De plus, les premiers rois Capétiens organisent leur succession en faisant sacrer leur fils ainé de leur vivant.
A partir du 12e siècle, les...
tracking img