Moyen orient

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5361 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mo n-Or es Le Moyen-Orient, espace que et géop que géog géog raphique et géopolitique
par le recteur Gérard-François DUMONT

e terme « Moyen-Orient » ne s’est imposé que depuis un siècle, sous l’influence des Anglais, qui avaient recouru à l’expression Middle East. Néanmoins, cette région est d’abord un espace géographique qui préexistait à cette influence anglaise. Il se définit commel’ensemble des pays de l’Asie de l’Ouest et du Sud-Ouest, de la Turquie à l’Iran et de la Transcaucasie à la péninsule Arabique, ensemble qui comprend en outre l’Égypte. Cette région, riche d’une longue histoire, présente dans les années 2000 diverses spécificités nationales à l’origine de fortes tensions géopolitiques. Après une présentation d’ensemble du Moyen-Orient, nous analyserons les caractèresgéopolitiques de ses trois principaux pays puis des États démographiquement moyens, avant de proposer une typologie des autres. Les diversités constatées ne nous empêcheront pas de dégager certains traits communs.

L

BERCEA HUM ANITÉ UN BERCEAU DE L’HUM ANITÉ
Le Moyen-Orient est d’abord le berceau de la majeure partie de notre humanité contemporaine, pour diverses raisons. L’écriturepictographique y apparut vers 3300 avant J.-C. en basse Mésopotamie, puis, en 3100, ce fut l’écriture hiéroglyphique égyptienne. Ensuite, vers 2800-2600, l’écriture sumérienne donna naissance au cunéiforme, avant de se répandre dans la région tandis que l’akkadien devenait, vers 1800 avant J.-C., la langue diplomatique régionale. En outre, tout en donnant naissance à l’écriture, cette civilisation, qu’ArnoldToynbee1 appelle suméro-akkadienne, parce que les Sumériens, population non sémitique, s’y mêlèrent à des Sémites (Akkadiens) dès l’origine de nos connaissances, apporta entre autre, tout comme l’autre grande civilisation du Moyen-Orient qui vit le jour en Égypte, de nouvelles techniques agricoles dans les deux grandes plaines du Nil et la Mésopotamie2, ainsi que des techniques architecturalesremarquables, à Babylone (habitations en briques, temples et ziggourats) comme en terre égyptienne. Il faut y ajouter notamment des règles juridiques avec le code d’Hammourabi, dont la connaissance ne nous est parvenue que récemment, puisque les stèles, comprenant 282 arrêts en cunéiforme et en langue akkadienne, n’ont été retrouvées par les archéologues à Suse qu’en 1901-1902. Or, ces stèlessoustendent des prescriptions morales qui anticipent sur les religions monothéistes. - 23 -

Mo n-Or es géog que et géop que Le Moy en-Orient, espace géog raphique et géopolitique par le recteur Gérard-François DUMONT

Sur cette dernière question, répudiant le vaste syncrétisme de la religion officielle, le pharaon Akhenaton (v. 1375-1354 avant J.-C.) engagea l’Égypte dans la voie du monothéisme,affirmant la bonté providentielle du soleil qui chaque matin fait renaître la vie. Ce fut également au Moyen-Orient qu’apparurent plus tard les trois grandes religions du livre auxquelles se rattachent aujourd’hui la moitié des populations du monde répartie sur tous les continents3.

RÉVO RRIT XX L ES RÉVOLUTIONS TERRITORIALES DES XIXE ET XX E SIÈCLES
Bien que le Moyen-Orient n’ait jamais étédominé par un pouvoir politique unique, à l’exception relative et souvent mythifiée de l’apogée du Califat, vers 765, son positionnement géographique lui donne une fonctionnalité unique. Cette région se trouve effectivement en position de carrefour entre les trois continents asiatique, africain et européen, même si ses territoires sont classés pour l’essentiel en Asie occidentale. Cette situation decarrefour explique en partie la diffusion de la chrétienté et de l’islam à partir de l’espace moyenoriental, comme l’illustre, par exemple, l’extension de l’islam vers l’Asie, favorisée par cette route terrestre de la soie allant de l’Europe à l’Asie orientale ou par la route maritime des épices allant de l’Europe vers l’Asie du Sud-Est, en partie à l’origine de l’islamisation de l’actuelle...
tracking img