Multiculturalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8457 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES NORMES DE L’OSCE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS S’APPLIQUENT-ELLES EN AMÉRIQUE DU NORD?
par

Will KYMLICKA (*) Le Canada et les Etats-Unis, en tant qu’Etats membres de l’OSCE, ont le devoir de respecter les différents organes et l’application des différentes normes de l’OSCE relatifs à la protection des minorités. Pourtant, le statut des minorités ethnoculturelles en Amérique du Nord n’aque rarement fait l’objet de débats au sein de l’organisation et l’application des politiques de cette dernière aux minorités du Canada et des Etats-Unis demeure floue. Les principales dynamiques relationnelles entre minorités et Etats en Amérique du Nord Historiquement, les relations entre minorités et Etat au Canada et aux Etats-Unis se sont appuyées, comme dans le reste du monde occidental,sur l’idée de hiérarchie ethnique et raciale. En effet, les considérations relatives à une hiérarchisation des peuples étaient largement acceptées en Occident jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle les politiques fanatiques et destructrices d’Hitler les discréditèrent. Cette hiérarchie ethno-raciale sous-tendait l’ensemble du système colonial et elle a constitué la base explicitedes politiques nationales et du droit international tout au long du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle. En Amérique du Nord, cette hiérarchisation s’est manifestée par un ensemble de politiques caractérisées par des restrictions raciales sur le droit à l’émigration au Canada ou aux Etats-Unis, par les lois sur la ségrégation raciale de Jim Crow ou encore par la dépossession etl’assimilation forcée des peuples indigènes. Cela étant, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la révolution des droits de l’homme a progressivement, mais de façon décisive, rejeté ces idées dépassées de hiérarchie raciale ou ethnique. Depuis la signature de la Déclaration des droits de l’homme en 1948, nous vivons désormais dans un monde où l’idée d’égalité entre tous les hommes ne peut plus êtreremise en question, du moins officiellement. Ce processus a inspiré et légitimé une
(*) Professeur de Philosophie à l’Université Queen’s (Canada).

142

will kymlicka

série de mouvements politiques contestant la présence persistante ainsi que les effets secondaires des vieilles hiérarchies ethniques et raciales. Il est clairement possible d’identifier les étapes de cette dynamique. Defaçon globale, la première vague de mobilisation a été celle de la décolonisation, approximativement entre 1948 et 1966. Si les guerres de décolonisation se sont déroulées hors de l’espace occidental, leurs conséquences ont rapidement touché l’Occident. Plus particulièrement, les mouvements de décolonisation ont inspiré la deuxième grande vague de mobilisation politique – c’est-à-dire la lutte pourles droits civils des Africains américains contre la ségrégation raciale et la discrimination, qui a atteint son apogée entre 1955 et 1965 (1). Cette lutte a débouché sur un ensemble de politiques destinées à combattre la subordination historique des Africains américains à l’Etat américain, qui incluent les lois antidiscrimination et les programmes de discrimination positive : leurs objectifsconsistent à favoriser la représentation des Africains américains dans les écoles et dans le monde professionnel, à redessiner la carte électorale (redéfinition des circonscriptions) afin de favoriser la représentation des Noirs dans les bureaux électoraux et à encourager la prise de mesures symboliques. Dans cette dernière catégorie, on peut par exemple citer la reconnaissance du rôle historique desAfricains américains, en dédiant à Martin Luther King un jour férié, ou la volonté de leur accorder une autre visibilité dans les programmes scolaires. Le mouvement africain-américain des droits civils a, à son tour, inspiré d’autres groupes ethnoculturels historiquement subordonnés en Amérique du Nord – et ailleurs dans le monde – afin qu’ils s’engagent, à leur manière, dans une lutte...
tracking img