Multiculturalité et interculturalité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4831 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Stratégie et organisation

Multiculturalisme et interculturalisme :
Sont-elles des notions qui s’éloignent ou qui se rapprochent, dans la société et dans l’entreprise ?

Sommaire

I. Définitions

II. Multiculturalisme versus Interculturalisme

III. Le multiculturalisme, atout ou obstacle?

Le modèle canadien
Le doute anglais

IV. Multiculturalisme,interculturalisme et entreprise.

V. Les limites

I. Définitions

Multiculturalisme

Source : site de l’ Unesco

Il existe trois usages différents mais interdépendants du terme multiculturalisme :

• L’usage démographique du terme sert à décrire l’existence de groupes ethniques différents dans une société ou un état. Les regroupements ethniques qui existent dans un état,la signification de l’ethnicité pour la participation dans les institutions sociétales et la façon dont les différentiations ethniques sont construites et maintenues peuvent varier considérablement d’un état à un autre et d’une époque à l’autre.

• L’usage politico-programmatique sert à décrire des programmes et des initiatives politiques destinées à gérer la diversité ethnique. Ce fut dansce sens que le terme « multiculturalisme » fut utilisé dans le rapport de la Commission royale sur le bilinguisme et le biculturalisme. Ce rapport recommandait que le multiculturalisme remplace la politique biculturelle française et britannique qui avait organisé les politiques de diversité ethnique au sein de la société canadienne. Depuis lors, son usage s’est rapidement étendu pour prendre encompte l’usage démographique et idéologico-normatif du terme.

• L’usage idéologico-normatif du terme multiculturalisme est celui qui génère le plus de débats. En effet, il constitue un slogan et un modèle pour l’action politique quant à la place des personnes avec une identité culturelle différente. Le multiculturalisme souligne que prendre conscience de la diversité ethnique et prendre desmesures pour que les individus puissent conserver leurs cultures vont de pair avec le respect et l’acceptation des principes constitutionnels et des valeurs communes d’une société. En prenant en considération les droits des individus et des groupes et en assurant leur accès aux services de la société, les avocats du multiculturalisme soutiennent qu’une telle pratique bénéficie à la fois auxindividus et à la société en général en réduisant les risques de conflits sociaux.

Source : Wikipedia
Le multiculturalisme est un terme sujet à diverses interprétations. Il peut simplement désigner la coexistence de facto de différentes cultures (ethniques, religieuses etc..) au sein d'un même ensemble (pays, par exemple). Il peut aussi désigner différentes politiques volontaristes :
*anti-discriminatoires, visant à assurer un statut social égal aux membres des diverses cultures ;
* identitaires, visant à favoriser l'expression des particularités des diverses cultures
* communautaristes, permettant l'existence de statuts (légaux, administratifs...) spécifiques aux membres de telle ou telle communauté culturelle
En France, il y a certaines pratiques multiculturelles limitées(un projet d'école peut avoir comme thème "l'Afrique" etc). Mais très majoritairement le multiculturalisme est considéré comme la porte ouverte au communautarisme et est donc perçu comme comportant des dangers. Il est très controversé dans ce pays fortement emprunté de centralisme et marqué par une décolonisation difficile (guerre d'Algérie), ainsi par une conception particulière (vue d'autrespays) de la laïcité. Il y est d'usage de comparer les bénéfices de l"intégration républicaine" aux méfaits du "modèle anglo-saxon". Ces certitudes ont néanmoins été mises à mal lors des émeutes des banlieues de novembre 2005, et un débat a récemment vu le jour au sujet de la "discrimination positive". L'accent est dorénavant mis plus sur la notion d'"égalité républicaine" en reconnaissance des réels...