Multinationale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3706 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Une multinationale ou transnationale est une entreprise de grande dimension (en fait sous forme de groupe d'entreprises) implantée dans de nombreux pays par le biais de très nombreuses filiales, opérant soit sur une zone géographique déterminée, soit sur le monde entier.
L'ensemble des activités d'une multinationale, même les plus stratégiques, peut être délocalisé pour des questions de coûtou de stratégie (Hewlett-Packard dispose ainsi en France de centres de recherche), ou encore de gestion ou de comptabilité. Il est ainsi souvent avantageux de produire là où la main-d'œuvre est plus faiblement rémunérée — à condition qu'elle se montre suffisamment productive, de vendre sur les marchés les plus rentables, et de rechercher la fiscalité la moins contraignante.
D'après certainesétudes, les échanges entre filiales des multinationales représenteraient un tiers du commerce mondial et les échanges entre les maisons mère des multinationales et leurs filiales un autre tiers du commerce mondial
Sommaire
1 Définition
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
3 La montée en puissance des multinationales
{text:list-item} {text:list-item}{text:list-item} {text:list-item}
{text:list-item} {text:list-item}
6 Débat sur leur impact
7 Classement
8 Tendances et perspectives
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
10 Notes et références
Définition
Pour certains, l'ancien terme pouvait laisser faussement entendre que ces sociétés auraient plusieurs nationalités,pour d'autres ce changement est simplement dû à la connotation négative qu'il véhiculait. Ces deux termes peuvent cependant être considérés comme synonymes.
Il n'existe pas de définition officielle, chiffrée, de ce qu'est une firme transnationale. Par principe, une firme transnationale est une entreprise qui agit dans plusieurs pays. C'est au niveau de la définition de la tête et de son activitéque l'on observe des différences notables.
Ainsi, le Cetim insiste sur une certaine centralisation, en définissant une firme transnationale comme une « entité légale de droit privé, agissant dans plusieurs États, mais avec un seul centre ou un centre principal dé décision ».
Dans le même sens, René Sandretto la définit comme une « firme généralement de grande taille, dont l'organisation etla gestion sont le plus souvent centralisées, développant leur activité productive grâce à des filiales implantées dans plusieurs pays ».
La multinationalisation des firmes répond selon Charles-Albert Michalet à cinq déterminants principaux :
la recherche d'un accès direct aux matières premières, notamment durant la colonisation.
le besoin de contourner certaines entraves àl'échange. Il s'agit par exemple de produire sur le marché où le produit sera consommé afin de ne pas être affecté par les tarifs douaniers à l'importation.
La recherche de débouchés extérieurs suite à l’intensification de la concurrence sur le marché intérieur. De plus, dès lors qu’une firme adoptera cette stratégie elle sera probablement imitée par les firmes concurrentes.La perte d’un avantage technologique sur le marché national peut contraindre les entreprises à le produire à l’étranger, à moindre coût, afin de pouvoir continuer à le produire de façon rentable.
La recherche de coûts du travail plus faibles.
Effet du protectionnisme
Dans un article de 1957, Robert Mundell démontre que l’investissement des entreprises à l’étrangerconstitue une réponse aux pratiques protectionnistes.
En effet, la politique protectionniste vise le plus souvent à protéger les entreprises nationales non performantes de leurs concurrentes étrangères. Suivant les lois de l’offre et de la demande, l’entrave créée à l’importation, combinée à l’incapacité des entreprises nationales à répondre à la demande, contribuent à créer une situation de rareté...
tracking img