Murs de soutenement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 53 (13070 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Page laissée blanche intentionnellement



IMAGE DE LA QUALITÉ DES OUVRAGES D'ART

CAMPAGNE : Département : Identifiant du mur : Nom du mur :

Données adrninistrativec
Maire d'ouvrage Autres maîtres d'ouvrage
I

D :'nnees de reperage
Voie de rand cillement Date Type Nom PR début. du mur Numéro
1 I

Convention

Gestionnaire ( Subdivision Commune
1

Centre d'exploitationCanton
11

PR+Abs Catégorie Chaussée Déviation Description
I

1

Gestionnaire

1

1

1

Concédé



Zone urbanisée

Contraintes administratives

Emplacement du mur
Position du mur Q le mur soutient la voie Q le mur protège la voie Q autre cas Q â l'intérieur d'un lacet Q entre chaussées séparées
I

Localisation du mur par rapport à la voie de rattachement (sens des PRcroissants), le mur est

Q â gauche

au milieu(ch . séparées)
Q a droite

Description

+~u mur Géométrie Tirants d'origine q Fondations immergées oui
non

Co nstituti o n Matériau apparent
Type Nom du procédé 1 Mode de

Longueur
Surface visible

Hauteur du disp. de retenue

fonctionnement

Périodiquement

de soutènement

Ci estimée Q calculée

Hauteur visible

mini maxiDate

de construction

Visite
Noms des visiteurs : Conditions climatiques:
Températùre :

Année : Période :
1850 1850 - 1900 1901 - 1950 1951 - 1975 1978 - 1995 1995

Date de la visite :

Temps:

Moyens pour la visite
Moyens utilisés :
Echelle Nacelle positive Nacelle négative Autre (préciser)

Moyens nécessaires :
Dévégétalisation q Signalisation q Caractéristiques desmoyens de visite (type de passerelle, hauteur d'échelle . . .) Autres (préciser) q

Page laissée blanche intentionnellement

MUR EN BÉTON ARMÉ ENCASTRÉ SUR SEMELLE Type n° 6 PRÉAMBULE

Ce document est destiné à permettre la cotation des ouvrages de soutènement du type "mur en béton armé encastré sur semelle", en application de la méthode I .Q.O .A..

Principes généraux

Il fait à la foisoffice de cadre de procès-verbal de visite et de catalogue des désordres apparents que l'on peut trouver sur ce type de structure . Il permet donc de regrouper les constatations effectuées par les visiteurs sur l'ouvrage et propose pour chaque désordre une classe, représentative de sa gravité et fonction d'éléments d'appréciation à relever in situ. Il convient, néanmoins, de ne pas toujoursreprendre systématiquement la proposition de classement . En effet, la gravité d'un désordre dépend en général de la présence de défauts complémentaires . Leur analyse globale conduit à formuler un diagnostic, qui seul permet de juger de la pertinence de la cotation de l'état de la partie d'ouvrage atteinte ou de l'ouvrage, dans son ensemble. Le document d'évaluation et sa fiche de synthèse en dernièrepage sont structurés en quatre parties : 1. Zone d'influence 2. Equipements 3. Drainage 4. Structure Dans la zone d'influence, on recherche des désordres symptomatiques d'instabilité du soutènement. Sur la structure proprement dite, on relève les désordres liés à sa résistance et à sa stabilité. L'état des équipements permet d'apprécier le niveau de service, de confort et de sécurité de l'ouvrage.Enfin, le drainage est traité à part pour faire ressortir son importance . Ce chapitre permet d'évaluer les risques d'accumulation d'eau derrière l'ouvrage, entraînés par le mauvais état ou le mauvais entretien des dispositifs d'évacuation des eaux.

3

Description - Constitution de l'ouvrage
Les murs de soutènement en béton armé, également appelés murs cantilever, sont très courammentemployés . Ils sont constitués d'un voile en béton armé encastré sur une semelle de fondation, en béton armé également et généralement horizontale. Celle-ci comprend le patin, situé à l'avant du voile, et le talon, situé à l'arrière . La semelle peut être pourvue d'une bêche pour améliorer la stabilité de l'ouvrage au glissement. C'est le cas notamment lorsque la bonne résistance du sol de fondation...
tracking img