Musee de la vie wallone

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1138 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le musée de la Vie Wallonne par contre faisait justement parti de ceux que je ne connaissais pas encore et donc je m’y rendit ; non sans difficulté car malgré les nombreuses indications au centre ville, qui avaient pour but de nous aider, j’eu du mal à le trouver. Une fois arrivée sur place au bout du compte, j’entrai à l’accueil en passant devant une cour, celle de l’ancien couvent. Mais avanttoutes choses, j’aimerais que l’on s’intéresse plus particulièrement au musée en lui-même, qui couvre toute une histoire d’aménagement et de restauration avant de devenir enfin ce que l’on peut observer de nos jours, un musée qui mélangera des styles traditionnels de l’époque avec des styles contemporains actuel.

Ce ne fut qu’à partir de 1894, après de nombreuses réflexions, que l’on entreprisenfin la construction d’un premier musée qui reprendraient la vie des wallons, c'est-à-dire ethnologique, dans le Vieux Liège. Pour cela, la décision fut prise d’utiliser les anciens locaux de l’académie des Beaux-Arts, qui étaient déjà abandonnées depuis un certains temps. Le musée aura été officiellement institué en 1913 avec l’aide de militant wallons tel que Joseph-Maurice Remouchamps, JeanHaust ainsi qu’Henri Simon. Ce qui personnellement me fis le plus rire, ce fut le surnom que le wallons donnèrent au musée : Musée dès vîs rahis’ (musée des vieilleries). On décidera alors de publier plus tard un article, adressé à tous les citoyens, de bien vouloir faire don au musée d’objets en tout genres, d’archives, de photos ou même de films qui pourrait aider à son bon développement. Et pourla plus grande des surprises, la collecte se révéla être un réel succès à tel point que le musée se retrouva bien vite encombré par tout les objets, il manquait de la place pour des locaux si étroits évidement. La seule solution alors trouvée fut tout simplement de déplacer le tout vers une ancienne dépendance de la Maison Curtius en 1925. Et cinq ans plus tard, en 1930, on inaugurera le théâtrede marionnette ainsi que des salles d’expositions. L’accroissement continuel de la collecte obligeait le musée à se déplacer, et finalement il aboutit dans l’ancien couvent des frères mineurs. Cet endroit était idéal, il arrivait très bien à restituer par son décor le quotidien de la population. Mais avant d’emménager le musée directement, les architectes A Servin et J. Francotte durent restaurerle couvent qui avait été gravement endommagé malheureusement par une bombe volante au cours de la seconde guerre mondiale. Et l’édifice fut ainsi redécorer en style mosan.

D’ailleurs ce style, qui est dérivé de l’art roman, est très courant en Wallonie, à l’exception de Tournai, qui lui, a préféré un tout autre genre d’origine flamande. L’architecture mosane se caractérise par des briques etdes pierres, cela dépendait autrefois à la renaissance de vos moyens économiques. Et le tout est construit dans une symétrie verticale ainsi qu’horizontale comme on pourrait l’observer au musée. J’aime beaucoup, non seulement c’est simple, ordonnée mais en plus j’ai l’impression que ça fait plus conviviale, et c’est très beau bien sur.

Mais il n’y a pas si longtemps de cela, le musée subitd’autres travaux, pendant quatre ans, afin de revoir la conception des lieux. A présent, elle a une allure assez contemporaine.

Pour la nouvelle galerie et la cage d’escalier, on utilisa comme matériaux le verre.
Les vitrines sont assez esthétiques et j’avoue que le mélange d’architecture mosane et contemporaine s’accordent parfaitement. En tant que musée qui représente la vie wallonne jusqu’à nosjours, il était indispensable d’apporter une touche d’évolution par rapport aux restes. Ils ne pouvaient pas se contenter de garder cette note nostalgique du passé.

Comme je l’avais dit plus haut, le musée fut intégré dans l’ancien couvent des frères mineurs. Et je tenais à vous parlez un petit peu d’eux (« Ordo fratrum minorum » - l’ordre des frères mineurs) et du commencement les...
tracking img