Musiciens philosophes architectes poetes au moyen age

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1765 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
MUSICIENS
Abu Al-Hassan Ali ben Nafi, dit aussi Ziriab (ou bien Zyriab ou Ziryab), né dans un village kurde de Mossoul en 789 et mort à Cordoue en 857, est l'un des principales figures de l'histoire de la musique arabo-andalouse au IXe siècle. Il introduisit le oud (luth arabe) en Andalousie après lui avoir ajouté une cinquième corde et en développant le jeu au plectre. C'est ce luth qui s'estensuite répandu dans le reste de l'Europe. La chanson de Roland fut sans doute jouée sur un luth de ce type. Ziryab fut non seulement un musicien extraordinaire, mais aussi un grand lettré, un astronome et un géographe.
À son arrivée à Cordoue, il créa une école de musique, premier conservatoire d'Europe ouvert à tous, financé par la cassette du Calife. Outre ses travaux qui firent le succès et leraffinement de la musique arabo-andalouse, Ziryab, artiste de génie, eut à son actif bien d'autres inventions artistiques majeures.
Chanteur, il mit au point les techniques poétiques et vocales tel le muwashshah ou zagal qui donnèrent naissance au flamenco. Compositeur, il créa un millier de poèmes mélodiques qui seront joués et chantés en Andalousie et dans tout le bassin méditerranéen.
C'estencore Ziryab qui introduit à la cour le système des noubas, fondement de la tradition musicale andalouse. Nouba veut dire "attendre son tour". Chaque musicien, en effet, attendait son tour pour chanter devant le calife. Indissociable de la danse, la nouba est une suite de pièces vocales et instrumentales dont le nombre de mouvement et de pièces, basé sur les modes, s'est enrichi au fil dessiècles. Ziryab introduisit dans les chœurs de la nouba des "chanteurs n'ayant pas mué", ces fameux castrats dont la voix charmera les mélomanes jusque à Rome, dans la chapelle pontificale.

John Dunstable ou John Dunstaple (né vers 1390; mort le 24 décembre 1453 à Londres) était un compositeur anglais, dont les innovations harmoniques ont exercé une influence profonde sur certains compositeurs dudébut de la Renaissance comme Guillaume Dufay et Gilles Binchois.
Parmi les compositions de Dunstable qui nous sont parvenues, nous trouvons des exemples de tous les principaux types et styles de polyphonie qui existaient de son temps : des motets isorythmiques (Isorythme : du grec « rythme égal » : répétition dans une des voix d’une composition musicale (généralement le ténor), d’un modèle rythmiquedurant une section ou une composition entière.), des sections de l’ordinaire de la messe, des chants profanes et divers textes liturgiques mis en musique à trois voix. Ses douze motets isorythmiques montrent que cette forme ancienne était encore à la mode.
Les compositions historiquement les plus importantes de Dunstable sont les pièces sacrées à trois voix – mise en musique d’antiphonaires,hymnes et autres textes liturgiques ou bibliques ; certains ont un cantus firmus à la partie de ténor ou un chant ornementé au soprano. D’autres, avec une ligne fleurie au soprano et une mélodie empruntée à la voix médiane, ont un ténor qui se déplace principalement en tierces et sixtes en-dessous.

Adam de la Halle (1240-1285) est l'un des plus grands musiciens de cette époque. Il assurera latransition avec l'ars nova. Malgré une réputation de trouvère, Adam de la Halle devrait plutôt être considéré comme un grand auteur dramatique et un brillant compositeur de pièces polyphoniques. Ses œuvres principales : Jeu d’Adam ou de la Feuillée (vers 1262), Jeu de Robin et Marion (? 1275 ou 1285), des pastorales dramatiques, une petite quinzaine de rondeaux à troix voix, une ballade et six motets.POETES
Poète du Moyen Âge, Rutebeuf (ancien français Rustebuef, né à une date inconnue, dans les premières décennies du XIIIe siècle, avant 1230 - mort v. 1285), doit probablement son nom au surnom « Rudebœuf » (bœuf vigoureux), qu'il utilise lui-même dans son œuvre. Il serait originaire de Champagne (il a décrit les conflits à Troyes en 1249), mais a vécu adulte à Paris.
Wallada,...
tracking img