Musset

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (511 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Alfred de Musset

Alfred de Musset, né le 11 décembre 1810 à Paris et mort le 2 mai 1857 dans la même ville, était un poète et un dramaturge français de la période romantique.
Source : wikipedia1) Le poète
Précoce, brillant, célébré, il publia son premier recueil de vers, Contes d'Espagne et d'Italie (1829), à l'âge de dix-neuf ans et remporta un succès immédiat. Avec son poème romantiqueRolla : le cycle des Nuits, écrit après sa rupture et ancré dans son expérience sentimentale, conforta sa réputation de grand poète. Cette œuvre allégorique, où le poète dialogue avec sa Muse, parutde 1835 à 1837 (La Nuit de mai, La Nuit de décembre, La Nuit d'août, La Nuit d'octobre), et comporte quelques-unes de ses meilleures pages. Refusant la mission sociale de l'écrivain prônée par lenouvel esprit romantique, il y privilégiait l'émotion, s'attachant à décrire la variété et la complexité des sentiments qui accompagnent la passion amoureuse.

2) Le dramaturge
Malgré cette gloireprécoce, il connut une infortune relative avec ses pièces de théâtre, telles la Quittance du diable, qui ne put être représentée, et la Nuit vénitienne (1830), qui fut un échec retentissant, auteur doué etsûr de son talent, il fut cependant profondément blessé; il décida alors que les pièces qu'il écrirait seraient désormais destinées non pas à la représentation, mais exclusivement à la lecture ce faitoriginal et presque unique dans la littérature française.
Source : http://pages.infinit.net/noxoculi/musset.html

Les caprices de Marianne

La pièce se passe à Naples (un Naples imaginaire).Elle raconte l'histoire de Cœlio, un jeune homme amoureux qui rêve de conquérir Marianne, épouse du juge Claudio. N'osant l'aborder, il tente d'abord d'utiliser l'entremise de la vieille Ciuta, quin'obtient rien de la jeune femme que l'affirmation de sa fidélité conjugale. Cœlio fait alors en dernier recours appel à son ami Octave, viveur et libertin, cousin du mari de Marianne. Celle-ci continue...
tracking img